Dans son défilé couture, Giorgio Armani célèbre les jours heureux avec éclat

De retour à Paris, le créateur italien a présenté une collection haute couture Giorgio Armani Privé automne-hiver 2021-2022 taillée pour briller sur les tapis rouges.

Après un hiver ardu, une embellie s’annonce. Certes, la crise sanitaire perdure mais les restrictions s’allègent progressivement, à mesure que l’été approche. On le sait aussi, Giorgio Armani a connu des mois difficiles. Le créateur italien de 87 ans a été hospitalisé quelques semaines cet hiver, pour une fracture, comme il l’a déclaré en juin dernier. À plus d’un titre, son retour à Paris – dont il a été absent depuis le début de la pandémie, pour cette Semaine de la Couture, avec un défilé en public, marque ce retour à des jours plus heureux. Sa collection haute couture Giorgio Armani Privé baptisée «Shine» ne dit pas autre chose : c’est le moment de rayonner à nouveau, de célébrer la vie avec éclat.




Attirer le regard

Présentés à l’Ambassade d’Italie, en présence notamment de l’actrice Diane Kruger, les 68 looks ont respecté parfaitement cette ligne directrice. Dans un décliné de couleurs arc-en-ciel, la collection semble taillée pour briller sur les red carpet, notamment du Festival de Cannes qui vient juste de s’ouvrir – les actrices Mélanie Laurent et Jodie Foster ont d’ailleurs fait la montée des marches en Armani. Les robes en organza de soie irisé, agrémentées de paillettes ou de broderies, attirent les regards et renvoient la lumière. Les pantalons d’un rose électrique sont portés avec des robes bustiers à volants ouvragés ou des boléros de plumes.

Toute la maestria des petites mains des ateliers d’Armani Privé s’exprime dans les robes du soir multicolores à volants rigides ou virevoltants. Le créateur a également repris certaines pièces de sa dernière collection de couture, présentée en janvier dernier, pour donner à voir «en réel» ces créations de haute volée. Avec cette idée aussi que la haute couture reste hors du temps, hors des effets de mode. «L’intemporalité est une idée centrale de toutes mes collections», souligne Giorgio Armani, «aucun vêtement n’est destiné à être terminé en une saison».

Source: Lire L’Article Complet