En Chine, la combinaison anti-Covid devient un objet mode inattendu

Pompiers, personnel soignant, agents d’entretien… Des métiers en première ligne face à la pandémie de Covid-19, honorés dans un récent défilé en Chine, en marge de la Fashion Week de Dandong.

C’est un défilé qui s’inscrit plus que jamais dans son époque. Le 5 décembre sonnait l’heure pour la ville de Dandong, au nord-est de la Chine, de dévoiler sa Fashion Week. Ce jour-là, combinaisons et visières anti-Covid-19 ont remplacé les vêtements et accessoires tendances sur le podium. «Les combinaisons de protection portées par les agents de santé du monde entier ont été largement médiatisées au cours de l’année écoulée en raison de la pandémie de coronavirus. Désormais, les équipements de protection individuelle (EPI) prennent un virage sur les podiums», explique le South China Morning Post en description d’une vidéo YouTube.

Les codes des défilés traditionnels

Musique, jeux de lumières, mannequins… La mise en scène de l’événement reprend les codes des défilés de mode traditionnels. L’idée n’est pas de mettre en avant les récentes tendances, mais bien de montrer les dernières avancées du pays en matière d’équipements. «On a amélioré les matières et les fibres», exprime le producteur d’équipements Yu Wenfu. «Bien que les nouvelles combinaisons soient plus épaisses, leur degré de perméabilité et de confort est plus élevé que celui des anciennes. Les médecins qui les porteront ne transpireront pas autant.»

S’ajoute aux combinaisons de protection une gamme de vêtements destinés aux agents d’entretien et aux pompiers. Plus qu’un défilé de mode : une réponse à un marché chinois en pleine expansion. En effet, la fin de l’année 2020 signait pour la Chine une augmentation de 21% de son taux d’exportation sur le secteur. «Au cours de la pandémie, des équipements de protection et des produits technologiques destinés au travail à domicile ont servi de piliers au commerce extérieur de la Chine, l’aidant à gagner des parts du marché mondial», détaillait le Wall Street Journal début décembre.

Source: Lire L’Article Complet