Faire un geste pour l'environnement et les grands brûlés en allant chez le coiffeur : c'est possible !

Une start-up clermontoise a eu la brillante idée de récupérer les cheveux chez les coiffeurs pour une noble cause. Dépolluer les eaux, aider les grands brûlés… Mise en lumière sur ce projet éco-responsable.

Près de 4000 tonnes. C’est le poids total de cheveux qui partent dans les poubelles des salons de coiffure, chaque année en France. C’est à partir de ce constat que James Taylor et Clément Baldellou (deux diplômés de l’ESC Clermont) ont pris la décision d’en tirer un bénéfice en créant Capillum, une start-up aux multiples fonctions. “Nous récupérons les cheveux coupés dans différents salons de Clermont-Ferrand. Ensuite, nous les valorisons. Nous nous en servons notamment pour dépolluer les eaux ou encore pour du paillage agricole”, expliquait Clément Baldellou à nos confrères de Bref Eco. Comment ? En remplaçant les flocons de polypropylène (présents dans les boudins utilisés pour dépolluer les eaux des ports français) par des cheveux.

  • FEMME ACTUELLE – Julien Cohen (Affaire conclue) : ce tic passé inaperçu qui dérange ses proches

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Julien Cohen (Affaire conclue) : le tic très expressif sur lequel il travaille

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – "L'amour est dans le pré" : Eric et Claudine sur le chemin de la réconciliation ?

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – “Mask Singer” : quelle star se cache derrière le manchot ? Les internautes pensent l'avoir découvert !

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Iris Mittenaere : les surprenantes révélations de son ex Anthony Colette sur son comportement

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Brigitte Macron cas contact : pourquoi elle a été placée en isolement

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Brigitte Macron cas contact : dans quelles circonstances a-t-elle été exposée au virus

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE -Philippe Etchebest : sa femme Dominique s'inquiète pour lui

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Philippe Etchebest : le précieux conseil que lui prodigue sa femme

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Karine Le Marchand : 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur l’animatrice star de M6

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – L'interview Oser / Pas Oser de Marianne James

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Une jeune femme arbitre de football agressée et insultée par un joueur

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – Yoann Gourcuff : les confidences de son père sur sa vie avec Karine Ferri

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – La Madeleine de Capucine, la recette des tuiles de sa grand-mère Marthe

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – “Ça m’étonne de vous” : Eric Dupond-Moretti agacé par une question de Léa Salamé

    Femme Actuelle

  • FEMME ACTUELLE – 20 maquillages d’Halloween vraiment bluffants vus sur Instagram

    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Julien Cohen (Affaire conclue) : ce tic passé inaperçu qui dérange ses proches
    FEMME ACTUELLE – Julien Cohen (Affaire conclue) : ce tic passé inaperçu qui dérange ses proches


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – Julien Cohen (Affaire conclue) : le tic très expressif sur lequel il travaille
    FEMME ACTUELLE – Julien Cohen (Affaire conclue) : le tic très expressif sur lequel il travaille


    Femme Actuelle


  • FEMME ACTUELLE – "L'amour est dans le pré" : Eric et Claudine sur le chemin de la réconciliation ?
    FEMME ACTUELLE – "L'amour est dans le pré" : Eric et Claudine sur le chemin de la réconciliation ?


    Femme Actuelle

VIDÉO SUIVANTE

Les deux associés ont également pour projet d’aider les grands brûlés

La start-up incubée au Biopôle Clermont-Limagne à Clermont-Ferrand a également pour projet d’extraire la kératine des cheveux récupérés afin de la commercialiser aux laboratoires de l’industrie pharmaceutique. Un projet en R&D (recherche et développement) qui aurait notamment pour but d’aider les grands brûlés. “Notre idée est d’arriver à une commercialisation d’ici trois ans” déclarait les deux associés à nos confrères du Parisien, en mai 2019. Pourquoi la kératine ? Pour la simple et bonne raison que le cheveu est composé à 95 % de cette protéine, et qu’elle peut être utilisée en cosmétique (pour ses vertus ultra-nutritives) ainsi que dans le médical (pour ses qualités cicatrisantes).

Un projet éco-responsable qui peut probablement inciter les salons de coiffure à être plus attentifs au tri de leurs déchets, mais pas que. Ils pourront également attirer une nouvelle clientèle, sensibles aux questions environnementales. Depuis sa création en mai 2019 jusqu’au mois de février 2020, la jeune start-up aurait déjà collecté une demi-tonne de cheveux auprès de cinquante partenaires coiffeurs, à Clermont-Ferrand.

À lire aussi :

⋙ Camoufler ses cheveux blancs en attendant son rendez-vous chez le coiffeur

⋙ 6 raisons pour lesquelles on perd nos cheveux

⋙ Avant/après : une coiffeuse partage les métamorphoses de ses clientes grâce une simple coupe de cheveux

À voir en vidéo :

Source: Lire L’Article Complet