INTERVIEW – Sasha Nikolic : à 17 ans, elle lance sa marque de maillot de bain 100% flashy !

Sasha Nikolic, la fille de Filip Nikolic lance sa marque de bikinis qui porte son prénom « Sasha’s bikinis », pile dans la tendance de cet été 2022. A 17 ans, passionnée de mode, elle réalise son rêve, aidée de sa maman, Valérie Bourdin. Elle se confie à Gala.fr.

A propos de


  1. Filip Nikolic


  2. Sasha Nikolic

Très active sur les réseaux sociaux, Sasha Nikolic, la fille de l’ex-leader du groupe de musique 2be3 se lance dans la mode, sa passion. Le 23 mai 2022, elle a lancé « Sasha’s bikinis » (https://sashasbikinis.store), sa marque de maillots de bain très colorée et flashy, pile dans la tendance mode du moment. À 17 ans, la jeune lycéenne marche dans les pas de sa mère Valérie Bourdin, créatrice de mode qui a fondé la marque Vanita Rosa, en 2002, qui a encouragé ce projet comme elle le confiait dans les pages de Gala en 2020.

Telle mère, telle fille… à seulement 17 ans, Sasha Nikolic, qui possède un physique de top-model prend la pose avec ses amies pour incarner sa collection de quatre bikinis bicolores. Grande fan de mode, la jeune fille se métamorphose à l’image d’un caméléon aussi bien dans un style vintage que sportwear. La jeune créatrice de « Sasha’s Bikinis » s’est livrée à Gala.fr.

https://www.instagram.com/p/CaKQtFSMRbE/

A post shared by handmade in paris (@sashasbikinis)

Gala.fr : Comment as-tu créé ta marque de maillots de bain ?
Sasha Nikolic :
J’ai créé ma propre marque de maillots de bain en juillet 2021 durant mon séjour à Saint-Barthélemy. J’ai beaucoup de bikinis mais j’en voulais un qui me convienne parfaitement, bien taillé et à la coupe parfaite. J’aime la mode et la façon dont on peut varier son style. Tu crées un certain univers avec la tenue que tu portes, cela montre qui tu es. Alors je suis simplement allée dans l’application « notes » de mon téléphone et j’ai laissé libre cours à mon imagination. Et mes premiers prototypes sont apparus ! J’ai imaginé des associations de couleurs que me correspondent à 100%. Le site est en ligne depuis le le 23 mai 2022. C’est donc tout récent !

Gala.fr : Quelle est la particularité de tes bikinis ?
Sasha Nikolic :
Mes maillots de bain sont aussi bien reconnaissables par leur forme triangulaire -une couleur pour le triangle et une autre pour les bordures – que par la signature de la marque, le duo des couleurs et leur coupe très échancrée et sexy. Les bikinis sont vendus séparément pour pouvoir dépareiller : 50€ le bas / 50€ le haut. Un style brésilien qui fait jeune !

Gala.fr : Tes maillots de bain sont très flashy, pourquoi ?
Sasha Nikolic :
Tous les coloris que j’utilise sont électrisants ! J’ai associé mes couleurs préférées à mes créations. L’association du bleu et du rose à marqué ma jeunesse. Cela me fait penser aux chewing-gums Malabar – goût barbapapa. Tandis que l’association du vert et du jaune me renvoie aux couleurs du musicien Bob Marley. C’est ma première collection donc pour l’instant, je me focalise spécifiquement sur ces basiques-là.

Gala.fr : Comment décrirais-tu la marque « Sasha’s Bikinis » en quelques mots ?
Sasha Nikolic :
Sexy, coupe parfaite, colorée… ça te met en valeur, quoi !Gala.fr : Quelle est la particularité de tes bikinis ?
Sasha Nikolic :
Mes maillots de bain sont aussi bien reconnaissables par leur forme triangulaire -une couleur pour le triangle et une autre pour les bordures – que par la signature de la marque, le duo des couleurs et leur coupe très échancrée et sexy. Les bikinis sont vendus séparément pour pouvoir dépareiller : 50€ le bas / 50€ le haut. Un style brésilien qui fait jeune !

Gala.fr : Tes maillots de bain sont très flashy, pourquoi ?
Sasha Nikolic :
Tous les coloris que j’utilise sont électrisants ! J’ai associé mes couleurs préférées à mes créations. L’association du bleu et du rose à marqué ma jeunesse. Cela me fait penser aux chewing-gums Malabar – goût barbapapa. Tandis que l’association du vert et du jaune me renvoie aux couleurs du musicien Bob Marley. C’est ma première collection donc pour l’instant, je me focalise spécifiquement sur ces basiques-là.

Gala.fr : Comment décrirais-tu la marque « Sasha’s Bikinis » en quelques mots ?
Sasha Nikolic :
Sexy, coupe parfaite, colorée… ça te met en valeur, quoi !

https://www.instagram.com/p/Cdqemf0MkDG/

A post shared by sasha (@sashanikolicc)

Gala.fr : Tu as seulement 17 ans… qui t’a aidée pour le lancement de ta marque ?
Sasha Nikolic : Ma mère est vraiment une source d’inspiration au quotidien pour moi.
Je l’ai vu faire et dès qu’elle conçoit une collection pour sa marque de prêt-à-porter Vanita Rosa, elle s’imagine dedans. C’est exactement ce que je fais. Il faut toujours s’imaginer dans les créations que l’on invente ! Pour la production, tout se passe dans ses ateliers à Paris. On est en quelque sorte associées.

Gala.fr : Comment fais-tu connaître ta marque ?
Sasha Nikolic :
J’utilise uniquement mon réseau social Instagram pour montrer mes créations. Mes copines posent avec mes bikinis sur les photos de pub de la marque. De mon coté, je me montre énormément avec mes maillots de bain quand je pars en vacances. Et je commence déjà à imaginer des jupes, des robes, des tops et même des ensembles…Pourquoi ne pas penser à d’autres coupes de maillots de bain pour la suite !

Gala.fr : Est-ce que tu as envie d’être célèbre ?
Sasha Nikolic :
Je veux que ça marche évidemment mais j’ai d’autres projets en tête. Je voudrais explorer davantage mon goût pour la mode mais surtout pour la musique qui reste ma passion avant tout.

Gala.fr : Une passion que tu tiens de ton papa ?
Sasha Nikolic :
Oui, on va dire que c’est de famille ! J’enregistre mes sons toute seule, c’est vraiment une passion qui me porte depuis toujours.

Gala.fr : Est-ce que c’est difficile pour toi d’être systématiquement ramenée à ton père ?Sasha Nikolic : Oui c’est sûr mais je suis très fière de mon père. Je fais tout pour qu’il soit fier de moi de là où il est. Cela peut être compliqué parfois mais cela ne m’affecte pas plus que ça au quotidien. Je suis émue lorsque je tombe sur une émission ou autre qui parle de lui. Ça m’émeut plus que cela ne me touche on va dire.

Crédits photos : Capture d’écran Instagram

Autour de

Source: Lire L’Article Complet