Kim Jones succède à Karl Lagerlfeld chez Fendi

Kim Jones chez Fendi, c’est le coup de théâtre du mercato mode de la rentrée. Le prolifique directeur artistique de Dior Homme rejoint Silvia Venturini Fendi à la tête de la maison italienne dirigée par Karl Lagerlfed depuis 1965. Explications.

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Pourtant, le choix de Kim Jones à la tête de Fendi renvoit directement aux problématiques qui se posent actuellement dans l’industrie de la mode. Quid de la jeune garde ? Gucci avait réussi son pari en mettant sous les projecteurs un de ses atouts méconnu du grand public, Alessandro Michele, plutôt que de miser sur une star. Ce qui a été également le choix de Chanel après Karl Lagerfeld.
De plus, même si elle s’offre la promesse d’un nouveau souffle, la maison perpétue des pratiques largement remises en cause. Kim Jones ne quittera pas son poste de directeur artistique de la mode homme chez Dior. Une double casquette périlleuse, qui implique un rythme effréné d’au moins quatre collections de prêt-à-porter par an, plus une couture pour Fendi. Ce cas de figure a mené bon nombre de designers au burn out ces dernières années. Les yeux seront rivés sur la griffe au grand F pour 

Source: Lire L’Article Complet