Le style de Grace Kelly

1954, Alfred Hitchcock présente son nouveau film, Fenêtre sur Cour. Un long-métrage qui fera prendre un autre tournant à la carrière de celui qui officie depuis déjà trois décennies en temps que maître du suspense au sein des films hollywoodien. À l’affiche, James Steward, vétéran du cinéma et du théâtre.

Et pour lui donner la réplique, Hitchcock choisi sa de mettre en avant sa nouvelle muse déjà introduite dans Le crime était presque parfait sorti la même année. Son nom ? Grace Kelly.

Une actrice qui deviendrait bientôt une figure tutélaire du cinéma américain et dont le nom résonnerait bientôt à l’international et en particulier dans la principauté de Monaco, de l’autre côté de l’Atlantique.

Grace Kelly, le style hollywoodien

Si on parle bien souvent du rapport privilégie qui existe entre la mode et la musique, on parle beaucoup moins du lien qui l’uni du celle à celle du cinéma.Sans doute parce qu’il est trop évident et qu’on se demande ce qu’il y a en dire d’un tant soit peu original.

Pourtant, regarder l’explosion d’une actrice comme Grace Kelly qui a fait ses armes au cinéma dès le début des années 50 continue à nous en dire beaucoup sur l’époque, et ce, en terme de mode autant qu’en terme de mœurs.

Je pense qu’il est important de voir la personne d’abord et les vêtements ensuite.

À cette période, l’austérité des années 40 laisse place à l’hyper-consommation venue des tout droit des États-Unis, un aspect dont profite les studios de cinéma qui s’entachent à sortir les gens de leur quotidien morne devenant ainsi de véritables usines à rêves. C’est dans ce climat ambigüe que Grace Kelly connaît la gloire depuis son rôle dans Le train sifflera trois fois, long-métrage de Fred Zinnemann sorti en 1952.

Sa silhouette frêle et son élégance naturelle la démarque des actrices de l’époque, lourdement sexualisées par le cinéma, à l’instar de Marilyn Monroe ou encore Elizabeth Taylor. John Ford, premier réalisateur à lui donner sa chance dira que ce qui lui a plus chez elle, c’est avant tout le milieu social auquel elle appartient et son sens de la classe.

Un style qui correspond parfaitement à celui qu’Hollywood entend imposer à ses actrices, et ce, depuis 1934. C’est à cette date qu’est appliqué le Code Hays, code de conduite mis en place par les productions qui censure à l’écran la violence, les scènes à connotations sexuelles, les couples racialement mixte et tout ce qui pourrait compomettre “les bonnes moeurs” de l’époque.

À l’écran comme à la ville, Grace Kelly se démarque parce qu’elle est très peu maquillée et porte des tenues élégantes qui dévoilent peu voire pas du tout le corps. “Je pense qu’il est important de voir la personne d’abord et les vêtements ensuite.”, se plaît alors à déclarer l’actrice.

On la voit arborer le New Look de Christian Dior, l’un de ses designers favoris, elle porte le pantalon tailleur, le col roulé sans manches, la chemise blanche… en quelques mots, Grace Kelly a l’aura de la girl next-door américaine de bonne famille, un tantinet bourgeoise tout en restant assez simple.

Une princesse du cinéma à Monaco

1955. L’actrice américaine est en séjour à Cannes pour le Festival. Enfant chérie des États-Unis, elle est conviée à une session de photo avec le Prince Rainier III et c’est le coup de foudre. De retour aux Etats-Unis, des lettres sont échangées et le prince vient même passer les fêtes de Noël dans la famille de Grace Kelly. 

Le 6 janvier 1956, le couple annonce ses fiançailles et l’actrice accepte de renoncer à sa carrière au cinéma. Le 18 avril de la même année, Grace Kelly épouse son prétendant dans une cérémonie longtemps appelée “Le mariage du siècle”. Retransmis en direct en Eurovision – qui permet à tous les pays de l’Union européenne de suivre la cérémonie, le mariage compte 600 invités et réuni plus de 30 millions de téléspectateurs. 

Mais c’est la robe de mariée de celle qu’on appelle déjà Grace de Monaco qui attire tous les regards. Comme le veut la coutume pour les stars de cinéma, c’est son studio la Metro-Goldwyn-Mayer, qui lui offre, et ce, malgré l’annulation de son contrat. 

Et c’est Helen Rose, sa costumière favorite, qui conçoit cette jupe de faille soie ivoire soutenue par trois jupons, d’un corsage au col rond ras de cou en dentelle rose de Bruxelles entièrement rebrodé et agrémenté de perles de culture, les perles et dentelle couvrant également le missel, les chaussures et le voile.



Le studio accepte même de financer le mariage, élevé à 300 000 millions de francs, en contre-partie de l’exclusivité quant au film officiel qui sera tourné à cette occasion.
 Intitulé Le Mariage de Monaco, il est réalisé par Jean Masson et son assistant, Jacques Demy, qui se fera bientôt lui aussi un nom au cinéma.

Princesse, Grace Kelly change peu de choses au style original que lui ont conféré ses costumières fétiches alors qu’elle était actrice. Elle continue à soutenir Dior dont les collections sont alors dessinées par Marc Bohan. À la simplicité des lignes et des coupes, elle ajoute les accessoires comme le foulard, les colliers à trois rangs de perles, les turbans… Et puis un sac signé Hermès et qui depuis 1935 porte le nom de “sac à dépêches”. En 1956, alors que la princesse de Monaco attend son premier enfant, elle l’utilise pour protéger son ventre des regards indiscrets. Le sac fait le tour de la planète et se fait promptement rebaptiser le “Kelly”.

Dans les années 60, celle qui figure dans l’International Best Dressed Hall of Fame List en tant qu’icône de mode qui promeut la mode américaine imagine le maillot de l’AS Monaco, dont elle est la marraine. Un pas de côté qui prouve son humour et à quel point elle a pris avec sérieux son rôle de première dame de Monaco, à défaut de pouvoir accepter les nombreux rôles que lui ont proposé les réalisateurs américains et qu’elle a du tous refusés.

 De Grace Kelly a été gardée une appétence pour les robes de mariées simples et surtout un sens de l’élégance qui continue d’être envié, imité, mais jamais égalé.

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly

Le style de Grace Kelly


Source: Lire L’Article Complet