Louis Vuitton, le choc esthétique au cœur d'un défilé à la Samaritaine

Pour clore avec éclat cette fashion week particulière, LVMH offre à Louis Vuitton un somptueux décor inédit, le bâtiment rénové de la Samaritaine.

A saison exceptionnelle, lieu inédit pour la maison Louis Vuitton. Le défilé printemps-été 2021 du directeur artistique Nicolas Ghesquière avait lieu ce mardi en bord de Seine, dans le bâtiment historique de la Samaritaine, propriété du groupe LVMH. Un rêve d’esthètes à la hauteur d’une collection à la vitalité dynamique.

Le décor

Fondée en 1870, fermée en 2005, l’édifice – chef d’œuvre parisien de l’Art nouveau – est au centre d’un projet de rénovation audacieux. Après 15 ans de fermeture, le bâtiment qui devait rouvrir en avril dernier, sera finalement inauguré en 2021, en raison de la crise sanitaire. Au programme ? Sur une surface de 20 000 m², mêlant charme architectural et ultra modernité, on retrouvera un hôtel 5 étoiles Cheval Blanc signé par Peter Marino, des bureaux ultra modernes, des logements, des commerces… Ce mardi 6 octobre, la structure métallique a retrouvé sa couleur gris bleu d’origine, les paons dorés sont ressuscités : l’immense verrière rénovée accueille la dernière collection Louis Vuitton.

La collection

Lumière et couleur sont au rendez-vous, comme un écho aux monumentales fresques qui ornent les lieux. C’est rapide, vif et dynamique. Les filles sont pressées, foncent en trenchs et souliers plats, sacs sous le bras. On sent une énergie de surf génération. Les détails sautent aux yeux : là, un nœud de satin ornant l’arrière d’une robe tee-shirt oversized, ici une ceinture large en toile à œillets, un col en contraste sur un trench turquoise extra long, une patte de resserrage en bas d’un pantalon… Démonstration parfaite du masculin-féminin, le vestiaire propose une exploration d’une mode neutre, unisexe, où les frontières disparaissent. Le tout ponctué d’accessoires « effets spéciaux » à l’allure imparable : pochette Blade au fermoir chaîne, sac porté épaule argenté Quicksilver et un futur best-seller baptisé Cruiser, sac seau en cuir embossé inspiré de l’iconique bagage Maison.

Le front row

Au premier rang, on a pu apercevoir Léa Seydoux, Chiara Mastroianni, Marina Foïs mais aussi Alicia Vikander, Laura Harrier, Natalia Vodianova et Venus Williams.

L’œil de la rédactrice de mode Sophie Michaud

« Quelle allure ! Les proportions donnent de la personnalité et on en a envie ! C’est si chic et si radical en même temps. Les accessoires donnent le ton : le sac et sa façon de le porter, la grosse ceinture en toile et les chaussures sabots pour le côté cool. »

Source: Lire L’Article Complet