BeReal : l’application anti-insta qui mise sur l'authenticité

Créé en 2020 par deux Français, le réseau social mène un combat à contre-courant des autres applis de photos comme Instagram ou Snapchat : prôner des moments authentiques avec des images non retouchées. Zoom sur le boom de BeReal, l’application gratuite qui pousse les jeunes à être plus spontanés.

Il faut faire vite. L’application BeReal donne deux minutes aux membres pour prendre une photo du lieu où il se trouve, de ce qu’ils font ou avec qui ils sont. Reprenant le même principe que les stories Insta ou Snap, le réseau social lui ne permet ni retouche, ni likes.

Une appli qui a explosé avec la pandémie

Le principe est simple. À une heure différente chaque jour, vous devez prendre un cliché avec l’objectif arrière puis quelques secondes plus tard en mode selfie. Une photo recto-verso est alors disponible pour que vous puissiez la poster dans un feed partagé avec vos amis proches ou avec le monde entier. Depuis l’été dernier et les nombreux confinements, des jeunes de 18 à 30 ans répondent au « stress amusant » et aléatoire du principe de BeReal. L’appli française a connu un succès très rapide avec 100 000 téléchargements sur le PlayStore, une cinquième position dans le top des applis réseaux sociaux de l’Apple Store et plus de 400 000 utilisateurs quotidiens. Tout cela sans aucune promotion mais grâce au bouche-à-oreille, chaque nouvel utilisateur incitant ses amis à venir le rejoindre sur la plateforme.

La genèse du projet

Alors que le marché semble déjà bien occupé par les géants TikTok, Instagram ou Snapchat, BeReal réussit à se différencier. C’est d’ailleurs après avoir été dégoûté des photos fakes d’insta qu’Alexis, 25 ans, originaire de la Drôme a eu l’idée de créer l’appli. « La différence entre l’image que les influenceurs montrent face caméra et hors caméra est incroyable. Ils passent des heures sur leurs smartphones, font la gueule… J’ai développé une certaine antipathie des influenceurs » explique Alexis au Parisien. En quittant Instagram, le jeune homme veut tout de même rester en contact avec ses amis et décide de lancer son propre réseau social. Le diplômé de l’école du numérique 42 veut inciter les utilisateurs à partager des instants pile quand ils ne s’y attendent pas, « des moments authentiques, sans jugement ».

Un concept innovant

Autre différence avec ses prédécesseurs, vous ne verrez pas de pub, pas de follower, pas de filtres ni de likes sur BeReal comme le veut son slogan « juste vos amis, pour de vrai ». Pour réagir aux photos de vos amis, vous devrez utiliser des « realmojis », c’est-à-dire des photos de vous recréant un smiley. Toutes les 24 heures, la photo précédente est remplacée par la plus récente. Pour voir les photos de ses amis, il faut tout de même poster sa photo hebdo. Ce n’est pas grave si vous loupez la notification puisque vous pouvez envoyer un « late » quand vous aurez le temps. Contrairement à Instagram, les utilisateurs peuvent voir à combien de fois vous vous y êtes repris pour prendre la photo. Vous ne passerez pas des heures sur l’application, juste le temps de réagir aux photos de vos potes et de poster votre cliché. Fini donc les scrolls infinis sur insta de personnalités inconnues et retouchés, place à l’authenticité.

À voir aussi : 

Léa Dechambre

Source: Lire L’Article Complet