Canneseries : "Caïd", immersion au cœur de la guerre des gangs à Marseille, vise le prix de la série française de l'année

Haletante et nerveuse, la mini-série française Caïd, a tracé avec succès son chemin sur Netflix. L’intrigue se déroule au cœur des quartiers marseillais. Une équipe de tournage composée d’un réalisateur (Frank) et d’un cameraman (Thomas) est appelée pour réaliser un clip ultra réaliste du quotidien d’un rappeur montant Tony, interprété par Abdraman Diakité (aussi connu sous son nom de scène El Kid).

Mais très vite, le tournage dérape. Frank et Thomas sont rapidement plongés au milieu des règlements de comptes lourdement armés et des chasses à l’homme. Le tout sur fond de trafic de drogue et affrontements entre clans rivaux.

La série créée par Ange Basterga et Nicolas Lopez s’inspire du film éponyme réalisée par le même duo en 2017, lauréat du festival Polar de Cognac. Aujourd’hui elle peut à son tour décrocher une récompense, le « Prix du public de la série française de l’année« , au festival Canneseries.

Immersion totale

Pour cela, elle compte sur sa patte unique pour séduire les spectateurs. Avec ses dix épisodes d’une dizaine de minutes chacun, Caïd maintient la tension et plonge le spectateur dans la spirale infernale où s’enfonce l’équipe de tournage. Avec des plans caméra à l’épaule, Caïd tend à mélanger fiction et réalité, rythmée par le jeu intense des acteurs qui incarnent pour la plupart leur premier rôle à l’écran. La série marseillaise offre un tableau d’un réalisme frappant des guerres de quartier qui sévissent dans la cité phocéenne.  

Mais cela sera-t-il suffisant pour remporter le prix ? L’équipe de Caïd l’espère et rêve de victoire. « Nous on aimerait bien ramener les quartiers aux marches de Cannes« , souffle Abdraman Diakité, interprète de Tony.

Pour élire votre série préférée de l’année, un vote en ligne est ouvert. La lauréate sera annoncée lors de la cérémonie d’ouverture du festival Canneseries, le 8 octobre prochain.

Source: Lire L’Article Complet