« Il n’arrêtait pas de me narguer » : alors qu’elle préparait le dîner, une mère poignarde son enfant

Mardi 18 mai, une femme de 52 ans a été jugée par le tribunal judiciaire de Val de Briey pour avoir poignardé à deux reprises son fils avec un couteau de cuisine. Des faits grave qui selon l’avocat de la défense seraient dus à une relation familiale "toxique".

Les faits remontent à il y a quelques mois. Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2021, une femme de 52 ans a porté deux coups de couteau à son enfant. “J’étais en train de faire à manger dans la cuisine avec le couteau”, avait expliqué la prévenue pour contextualiser. “Mon fils n’arrêtait pas de me narguer. Il a un comportement difficile. J’ai craqué. Je le vis mal. Mais c’est le résultat d’une accumulation depuis des années. Mon fils m’a déjà porté des coups…” Touchée par une lame de 20 centimètres, la victime a heureusement survécu à ses blessures. Un miracle selon Maxime Tabaa, substitut du procureur qui précise que le coup a été porté à l’épaule, “soit à quelques centimètres de la principale artère du corps humain. Si la victime avait bougé, elle serait morte.”
18 mois de prison dont 12 avec sursis requis
Entendu par les enquêteurs, le fils de l’agresseur a assuré que sa mère était alcoolisée au moment du drame et qu’elle buvait beaucoup. Des faits qui selon l’avocat de la défense ne sont pas forcément à prendre en compte : “Je crois à un geste spontané, qui répond à un état de détresse dans une relation familiale et filiale toxique. Le fils est connu de la justice. Il se limite à deux activités : consommer des stupéfiants et boire ! “a déclaré Me Mathieu Servagi. Alors que le représentant du ministère public avait requis une peine de 18 mois de prison dont 12 avec sursis, le président du tribunal a finalement tranché pour 8 mois avec sursis. Désormais, mère et fils ont l’interdiction formelle d’entrer en contact.

À voir aussi : Uncélèbre chef accusé d’agression sexuelle 

Lisa Ziane

Source: Lire L’Article Complet