Kendji, Olivia Rodrigo, Jul, Clara Luciani, Christophe Maé… ils vont vous faire danser tout l’été

La musique aussi se déconfine cet été et, comme durant chaque période estivale, ses amateurs peuvent se réjouir d’un florilège de tubes. Que ce soit en boîte de nuit, dans les bars, sur les terrasses ou simplement pour rythmer vos moments de détente, voilà notre sélection des morceaux que vous risquez d’entendre.

Polo & Pan : « Ani Kuni »

Qui eut cru qu’un jour, cette berceuse deviendrait un tube pop international ? Et que cette prière iroquoise, chantée en 1973 par Rika Zaraï, serait un jour reprise par les très branchés Polo & Pan ? Décidément iconoclaste et clairvoyant, le duo de DJs parisiens trentenaires remet « Ani Kuni » au goût du jour, en enveloppant cette ritournelle enfantine de leurs rythmes chaloupés et ensoleillées. Idéal pour faire onduler toute la famille cet été dans les soirées de bord de mer.

Jul : « Pic et pic, alcool et drame »

Que serait un été sans chanson de Jul pour s’ambiancer ? Après « Bande organisée », album collectif de rappeurs marseillais qui a braqué l’été 2020, l’artiste ultra-productif revient avec un 23e album, « Demain ça ira », calibré pour bouger en claquettes chaussettes. Ce nouveau morceau « Pic et pic, alcool et drame », porté par un clip très personnel du rappeur en studio et dans sa vie quotidienne, est une bombe, peut-être un de ses titres les mieux produits. Mélodies simples et entraînantes, texte ciselé. Du grand rap.

Clara Luciani : « Respire encore »

La chanteuse qui a explosé grâce à « la Grenade » voulait se (et nous) faire du bien avec son deuxième album. Elle a visé dans le mille. « Cœur » est l’album de notre déconfinement et « Respire encore » en est l’hymne. « Il faut qu’ça bouge/Il faut qu’ça tremble/Il faut qu’ça transpire encore/Dans le bordel des bars le soir/Débraillés dans le noir/Il faudra réapprendre à boire/Il faudra respirer encore », chante-t-elle, s’adressant en fait à une amie prisonnière d’un amour toxique. Un tube dansant et résilient, dans la grande tradition disco pop d’Abba.

Kendji Girac et Soolking : « Bebeto »

Des envolées vocales gipsy sur un air brésilien : impossible de ne pas remuer ses hanches sur ce « Bebeto », signé Kendji Girac et Soolking. Un titre au refrain aussi entêtant qu’efficace. Le clip et la chorégraphie de la jeune danseuse Maïmouna, star des réseaux sociaux, font définitivement de cette chanson un incontournable de cet été.

Vidéo: #GRAZIAOKÉ de Felixita (Dailymotion)

Christophe Maé : « Y’a du soleil »

Écrite lors de la réouverture des terrasses, la chanson « Y’a du soleil » de l’artiste aux 4 millions d’albums vendus est un hymne au lâcher prise. Sortie le 2 juillet, cette composition solaire, que Christophe Maé défend avec une tournée des festivals et un clip, dans lequel on aperçoit un Jamel Debbouze déchaîné, n’a qu’une ambition : faire la fête sur la « danse qu’on fait quand on ne pense pas » ! Bonne humeur contagieuse.

Naps : « La Kiffance »

« Voyager jusqu’au Nirvana », « prendre le petit déj en pyjama », « faire le tour d’la Thaïlande en 500 Yamaha », « c’est la kiffance, elle a fait la petite frange ». Impossible de passer à côté de la liste des plaisirs coupables de Naps, rappeur marseillais qui cartonne avec ce titre addictif au rythme enflammé. Premier gros tube de sa carrière, extrait de son sixième album, « les Mains faites pour l’or », l’artiste originaire de Marseille jouit à plein de sa participation au collectif « Bande organisée » et pourrait écraser la concurrence estivale avec cette chanson qui enregistre déjà 57 millions de vues sur YouTube et 106 millions de streams sur les plateformes.

Olivia Rodrigo : « Good 4 U »

Si vous ne la connaissez pas, c’est que vous n’avez pas d’adolescentes autour de vous. Cette Américaine de 18 ans, révélée par la série de Disney « High School Musical », est leur nouvelle icône pop. Après un inattendu premier tube cet hiver, avec « Drivers Licence », elle enfonce le clou grâce à « Good 4 U », plus rock et habilement goupillé, avec une touche de Billie Eilish pour la voix et de Nirvana pour les guitares énervées. De quoi pogoter (gentiment) dans les campings.

Lilly Wood and The Prick : « You want my money »

Sept ans après le succès planétaire de leur « Prayer In C » remixé par le DJ Robin Schulz, le duo électro pop français revient fort. « You want my money » est, sur la forme comme sur le fond, une excellente chanson qui n’aurait pas dépareillé sur un disque de Madonna. La chanteuse et parolière, Nili Hadida, y dénonce avec humour la société de surconsommation. Une irrésistible invitation à écouter leur quatrième album, « Most Anything », qui recèle bien d’autres réussites.

Trinidad Cardona : « Dinero »

Après « Dreams », du groupe rock Fleetwood Mac, et le chant marin « The Wellerman », « Dinero » est le nouveau phénomène TikTok. Ce titre latino de 2017, tombé aux oubliettes, ressurgit grâce à la puissance de ce réseau social de vidéos de près de 700 millions d’utilisateurs. À la surprise de ce chanteur américain d’origine mexicaine, âgé de 22 ans, et de sa maison de disques Universal, les Tiktokeurs se sont mis à danser sur « Dinero » et l’ont imposé comme l’un des tubes de l’été.

Soso Maness et PLK : « Petrouchka »

Encore un Marseillais de l’équipe « 13 Organisée » dont la popularité s’envole. Cette fois, c’est Soso Maness, en duo avec un autre rappeur, PLK, qui cartonne avec ce tube, s’appuyant sur la mélodie de « Kalinka », chant du folklore russe écrit par Ivan Petrovitch Larionov en 1860 que tout le monde connaît. Un mariage inattendu qui fait des merveilles. Le titre est déjà single d’or en seulement dix jours.

Source: Lire L’Article Complet