Les Grammy Awards fêtent la musique dimanche, avec Beyoncé et son hymne "Black Parade" en porte-drapeau

Presque un an jour pour jour après les premières fermetures de salles de concert américaines sous les coups de boutoir de la pandémie, les Grammy Awards célèbrent dimanche la musique et ses stars, avec en tête la reine Beyoncé et un tube porté par le mouvement Black Lives Matter.

Comme beaucoup d’autres cérémonies, la traditionnelle soirée de gala a été retardée par le coronavirus et se déroulera cette année essentiellement de manière virtuelle, alternant performances live et séquences pré-enregistrées. La cérémonie, animée par l’humoriste Trevor Noah, débute dimanche 14 mars à 17h00, heure de Los Angeles (2 heures du matin à Paris). 

“Black Parade”

Avec neuf nominations, c’est Beyoncé, dont les défaites à répétition dans les catégories majeures ont souvent suscité la controverse, qui mènera une nouvelle fois la danse avec les jeunes loups Taylor Swift, Dua Lipa et Roddy Ricch, en lice chacun dans six catégories.

“Queen B.” est l’artiste féminine comptant le plus grand nombre de nominations aux Grammy Awards, 79 en tout, à égalité avec Sir Paul McCartney et juste derrière les recordmen toutes catégories : son propre époux Jay-Z et le légendaire Quincy Jones, qui en ont 80. Son titre Black Parade, sorti en juin 2020 dans la foulée des gigantesques manifestations antiracistes provoquées par la mort de George Floyd et d’autres Afro-Américains tués par la police, tient la corde pour les prestigieux Grammys de l’enregistrement de l’année et de la chanson de l’année.

De nombreux experts parient pourtant sur Dua Lipa, qui avait pris le risque de sortir un album disco et très dansant juste avant les confinements dus au Covid-19, et pour qui le succès était au rendez-vous. Chouchoute des Grammy Awards par le passé, Taylor Swift a décroché ses nominations cette année avec une stratégie inverse : elle a sorti Folklore, un album surprise aux accents simples et doux des pulls en mohair et du retour à la terre, au beau milieu de la pandémie.

Diversité des genres

Récompensé l’an dernier par un Grammy pour sa collaboration avec le défunt Nipsey Hussle, le rappeur Roddy Ricch et son tube The Box se sont frayé un chemin jusque dans les catégories généralistes, avec une nomination pour la “chanson de l’année”.

La rockeuse Brittany Howard, jusqu’alors connue avec son groupe Alabama Shakes, a réussi son incursion en solo et obtenu cinq nominations avec son album Jaime. Elle fait partie des favorites dans les catégories rock des Grammys, monopolisées par les femmes pour la première fois depuis la création de la compétition en 1959.

La jeune Billie Eilish, qui avait fait sensation en 2020 en raflant les trophées dans les quatre catégories reines, pourrait encore frapper durant cette 63e édition mais Post Malone, Justin Bieber et le rappeur DaBaby sont en embuscade.

Elle trouvera surtout sur son chemin la brûlante Megan Thee Stallion, avec quatre nominations dont une pour la “révélation de l’année” où elle a toutes ses chances. Le remix de son titre Savage avec Beyoncé est aussi dans la course pour l’enregistrement de l’année.

Côté révélation, les spécialistes gardent aussi un œil sur la rockeuse californienne Phoebe Bridgers qui a beaucoup fait parler d’elle.

Artiste confirmée, Fiona Apple, dont l’album Fetch The Bolt Cutters a été qualifié de “chef-d’œuvre” par de nombreux critiques, figure dans le peloton de tête des rockeuses, trop longtemps tenues à l’écart par l’Académie des arts et des sciences de l’enregistrement qui décerne les Grammy Awards.

Le mouvement Black Lives Matter et les artistes qu’il a inspirés sont également présents en force, avec Lil Baby et The Bigger Picture, sélectionné à deux reprises, et l’hymne antiraciste I Can’t Breathe de H.E.R. qui peut prétendre à la “chanson de l’année”.

L’audience au rendez-vous ?

Bien qu’il ait été exclu des catégories généralistes, le chanteur Harry Styles et son très tendance Watermelon Sugar figurent sur la longue liste des stars qui vont tenter de transformer en véritable fête de la musique un exercice qui pourrait autrement ressembler à une longue et fastidieuse remise de diplômes scolaires via Zoom. Fin février, les Golden Globes en ont fait les frais, avec une audience en chute de 62% par rapport à l’année précédente.            

Megan Thee Stallion devrait aussi monter sur scène, de même que Cardi B. qui n’est pas sélectionnée cette année. Le duo a enflammé les radios cet été avec le tube WAP mais Cardi B. aurait demandé au jury d’attendre l’an prochain et la probable sortie d’un album pour prendre en compte sa candidature. Pas sûr que les chanteuses interprètent leur tube WAP sur la scène des Grammys à une heure de grande écoute, ses paroles dégoulinant littéralement de métaphores sexuelles des plus explicites.

Taylor Swift, Roddy Ricch, Billie Eilish, Dua Lipa, Post Malone et DaBaby seront au rendez-vous, de même que les idoles sud-coréennes de BTS, sélectionnées dans la catégorie pop.

Source: Lire L’Article Complet