L’OM rend hommage à l’ex-chanteuse de la Fonky Family, Karima, décédée

Sat L’Artificier, le leader de la Fonky Family, a annoncé mercredi sur les réseaux sociaux le décès de Karima. La chanteuse était notamment connue pour son refrain sur le morceau “Bad Boys de Marseille”, sorti en 1996 sur le premier album d’Akhenaton. L’OM lui a rendu hommage.

C’est un morceau qui fait partie de l’histoire du rap français. Bien au-delà de la cité phocéenne. “Bad Boys de Marseille”, sorti en 1996 sur la réédition du premier album d’Akhenaton (Métèque et mat), en feat avec Shurik’n et la Fonky Family, a bercé toute une génération. Et continue de résonner régulièrement aux quatre coins de l’Hexagone. Vingt-cinq ans après. Le son est devenu mythique en partie grâce à son refrain, interprété par la chanteuse Karima.

Sat L’Artificier, le leader de la FF, a annoncé mercredi son décès sur les réseaux sociaux. “Elle était la voix féminine des Bad Boys de Marseille. Karima, merci pour ce refrain légendaire… et tout le reste. Repose en paix”, a écrit le rappeur de 45 ans, qui s’est improvisé speaker au stade Vélodrome cette année. L’OM a répondu a son post en rendant hommage à la chanteuse, dont la date exacte et les causes du décès n’ont pas été précisées. “Toutes nos condoléances à la famille et aux proches de Karima. Sa voix continuera à résonner dans le stade à travers ce classique”.

Membre de la FF à ses débuts

Karima avait intégré la Fonky Family aux débuts du groupe afin d’amener une touche mélodieuse. Mais au fil des années, la direction artistique prise par la FF a moins fonctionné avec son profil. “Elle avait eu de plus en plus de mal à trouver sa place dans l’équipe, jusqu’au moment où s’est rendu compte que c’était plus la peine, a expliqué Sat en 2010 au site l’Abcdr du son. Ça s’est terminé froidement. Elle a voulu arrêter le chant pour se mettre au rap mais ça ne collait pas”. 

Source: Lire L’Article Complet