Malik Djoudi sort "Troie", un nouvel album comme un beau virage

N’allez pas croire que Malik Djoudi a pris ses aises sur la scène française. « J’aime bien me dire que je suis comme un débutant« , dit-il encore aujourd’hui, sans fausse modestie. Malgré tout, le Poitevin d’origine est aujourd’hui au centre de toutes les attentions, de toutes les créations-hommages, que ce soit pour Christophe ou Portishead, au dernier Printemps de Bourges. Mais se cache sur cet album une évolution, un passage du minimalisme électro aux arrangements délicats et plus orchestraux.

Ceci est le résultat de longs mois de travail avec le très recherché Renaud Létang, aux studios Ferber à Paris. « Renaud et moi sommes des personnes têtues, reconnaît-il. Après, il m’a emmené vers des endroits où je ne pensais pas du tout aller et m’a appris beaucoup de choses. C’était un vrai voyage dont je me souviendrai toute ma vie« .

Un album qui « sauve »

Sur Troie, il y a des invités aussi : l’ami Philippe Katerine, la révélation Lala&ce ou encore… Isabelle Adjani, appelée après qu’elle eut dit dans un article tout le bien qu’elle pensait de Malik Djoudi. « Quelque chose de fou, un beau cadeau« , pour lui.

Alors, sans exagérer, Malik Djoudi reconnaît que ce troisième disque l’a sauvé, physiquement et moralement, alors qu’il s’était retrouvé comme tout le monde à l’arrêt, après avoir marqué les esprits avec une magnifique performance aux Victoires de la Musique en 2020, nommé en tant que révélation. 

« Cet album m’a un peu sauvé la vie, il m’a tenu alors que j’étais désoeuvré. »

à franceinfo

Et, surtout, cet album confirme que l’on tient avec Malik Djoudi un artiste à part, sensible et désarmant.

Le troisième album de Malik Djoudi, un virage plus organique | La chronique de Yann Bertrandécouter

Malik Djoudi, Troie (Cinq 7/Wagram Music). Album disponible le 24 septembre.

Source: Lire L’Article Complet