Musique : malgré la crise sanitaire, les festivals font leur rentrée et "ce n'était pas gagné"

Le festival Jazz à la Villette a démarré mercredi 1er septembre à Paris, tout comme Rock en Seine, jeudi, dans une version très réduite. En cette rentrée, la plupart des festivals musicaux ont lieu malgré la pandémie, après deux ans de crise sanitaire et d’annulations. Il y a deux semaines, l’annulation du festival We Love Green, prévu le week-end du 11 septembre, est d’ailleurs venue rappeler toute la précarité de la situation. Mais le grand festival francilien n’est finalement qu’une exception.

Pourtant, que ce soit pour Jazz à la Villette et son hommage jeudi soir à Manu Dibango, le Vyv Festival à Dijon dimanche 5 septembre avec notamment Pomme ou IAM, ou Art Rock à Saint-Brieuc, “ce n’était pas gagné !”, comme le rappelle Alice Boinet, la programmatrice du festival Art Rock. “Nous voulions vraiment réussir à enfin organiser quelque chose, donc c’est un immense soulagement”, confie-t-elle.

“Nous avons fait une quinzaine de plans de festival différents et finalement nous y sommes parvenus. Nous sommes vraiment très contents.”

à franceinfo

De son côté, le festival Rock en Seine a été annulé pour la deuxième année consécutive, mais les organisateurs ont tout de même décidé de créer un événement. Baptisé “Sur la vague”, il aura lieu jeudi 2 et vendredi 3 septembre sur une péniche, le Bridge Paris, sous le pont Alexandre-III. Certes, on sera loin des 100 000 festivaliers de 2019 mais “cette année, nous faisons un peu avec les moyens du bord, explique le nouveau directeur du festival, Mathieu Ducos. Nous voulions, à notre niveau, permettre à ces artistes de rencontrer leur public.”

Parmi les membres du “Club Avant-Seine” imaginé par le festival, on trouve des artistes émergents comme Lulu Van Trapp, November Ultra, MNNQNS, Regina Demina ou Aime Simone. La pandémie ayant tout écrasé deux ans de suite, les organisateurs de Rock en Seine se projettent depuis un moment vers septembre prochain. “Nous regardons 2022 avec beaucoup d’envie et d’enthousiasme, nous allons annoncer des choses très tôt. Je crois que le format du festival reste cohérent pour la suite”, estime Mathieu Ducos. 

Alors, verra-t-on les tant espérés Rage Against The Machine au domaine de Saint-Cloud, pour Rock en Seine 2022 ? “Pour l’instant, ils ont effectivement confirmé une tournée nord-américaine. On attend des nouvelles sur une éventuelle tournée européenne dans laquelle on pourrait s’inscrire. C’est évidemment le souhait du festival mais il est encore trop tôt pour le confirmer.”

Mettre en avant des artistes émergents

À Saint-Brieuc, Art Rock a également dû s’adapter, alors que l’évènement réunit habituellement plus de 80 000 personnes sur trois jours. “C’est une autre manière de voir le festival, avec un format plus réduit avec des scènes plutôt en intérieur, détaille Alice Boinet. Nous avons envie de mettre en avant des artistes émergents qui n’ont pas arrêté de créer pendant cette crise. C’est notre travail.”

Vendredi 3 septembre au soir, le public breton retrouvera un artiste qui a beaucoup tourné cet été : Sébastien Tellier. “Je me sens à ma place sur scène, je me dis que je ne perds pas ma journée s’il y a un concert dedans”, confie l’artiste de musique électronique. Des concerts, il y en aura également le week-end des 4 et 5 septembre, à L’Essonne en scène ou au Peacock Society qui se tiendront aussi en région parisienne. Les équipes de ces deux événements d’abord reportés ont finalement réussi à monter une affiche alléchante. 

Source: Lire L’Article Complet