"On n’a retouché à rien" : pourquoi "Deux sortes d’hommes", chanson enregistrée par Johnny en 2014, était restée dans les tiroirs

Quand il n’y en a plus, il y en a finalement encore. Deux sortes d’hommes – titre inédit – fait partie des sessions d’enregistrement de Rester Vivant, avant-dernier album de Johnny Hallyday sorti en 2014, alors que Johnny venait d’achever sa première et unique tournée américaine. À la production, l’Américain Don Was, à la manoeuvre sur plusieurs disques des Rolling Stones, ce qui explique le son très blues de ce titre égaré, puis retrouvé grâce à un coup de fil, alors qu’on croyait les stocks d’inédits plus ou moins épuisés.

Le directeur artistique de Johnny Hallyday, Bertrand Lamblot, le reconnaît lui-même : “Parfois on entend des choses, et on ne comprend pas très bien pourquoi elles n’ont pas été sur l’album”.

En fait, c’est une question d’équilibre. Deux sortes d’hommes, enregistrée à Los Angeles en 2014, n’apparaîtra pas sur l’album Rester Vivant, car avec J’t’ai même pas dit merci, écrit par Miossec, l’album disposait déjà de son morceau blues. Deux sortes d’hommes sera donc laissée de côté, oubliée même. Le directeur artistique le jure, il ne se souvenait plus de ce titre. C’est un coup de fil d’un collaborateur de l’époque qui a enclenché cette histoire.

On n’a retouché strictement à rien sur la chanson. Elle était dans cet état-là dans un disque dur.Bertrand Lamblotà franceinfo

Bertrand Lamblot admet qu’il est toujours délicat de sortir un titre posthume, mais pense rester fidèle à l’artiste : “On a quand même tous travaillé avec lui pendant très très longtemps. On savait quand il disait ‘non’ et quand il disait ‘oui’, et l’idée derrière tout ça c’est de faire des choses qui ont du sens.”

L’inédit est un trésor pour Warner, la maison de disques qui jusqu’ici avait laissé Universal sortir les rétrospectives de Johnny. Un très joli coup, annonçant la sortie d’un coffret, Son Rêve Américain, prévue dans deux semaines.

Les coulisses de la sortie de “Deux sortes d’hommes” : écoutez les explications de Yann Bertrand–‘—-‘–

Source: Lire L’Article Complet