Quand le rappeur Lombre rend hommage à l'inventeur de l'outrenoir : une session live filmée au milieu des toiles de Soulages à Rodez

Dans son deuxième EP, Lombre, originaire de Rodez, interprète La lumière du noir, un morceau dédié à Pierre Soulages. Une admiration pour l’œuvre du peintre et son art de confronter le noir et le blanc pour en faire jaillir la lumière. Alors pour le jeune artiste, se retrouver là, au milieu des immenses toiles du maître, pour tourner ce film est un honneur : “Il n’y a pas mieux que de finaliser tout ça, en faisant une session live ici, en plus avec des invités de prestige. C’est un rêve éveillé et je suis trop content d’avoir cette salle pour moi pendant 24 heures. C’est complètement fou“.

Classique et beat-box

Pour ce film, réalisé par Samuel Petit, Lombre s’est effectivement entouré du quatuor Debussy, qui vient apporter une touche classique sur plusieurs de ses titres, mais aussi des Toulousains de Berywam, spécialistes de l’human beat-box. Un grand écart assumé par le jeune rappeur, et un projet accueilli avec enthousiasme par le musée Soulages qui voit là une façon de s’ouvrir à un nouveau public, comme l’explique son directeur Benoît Decron : “C’est un élément de logique, de cohérence et de notoriété pour le musée. Et cela peut toucher un nouveau public. On sait que les ados ou les jeunes adultes ne vont pas assez au musée, donc il faut réfléchir à ça“.

Le film Live sous les toiles sera projeté en avant-première le 13 juin au musée, puis diffusé cet été sur l’antenne de France 3 Occitanie. Parrainé par le ministère de la Culture, il servira également de promotion au pass Culture mis en place par le gouvernement. Lombre prépare actuellement son premier album prévu avant la fin de l’année. 

Source: Lire L’Article Complet