A Hollywood, le changement c'est (pas tout à fait) maintenant

  • S’il est un peu tôt pour que les bienfaits de l’élection de Joe Biden se fassent sentir à Hollywood, les professionnels s’en réjouissent déjà.
  • Ils ont bon espoir de voir la crise du Covid-19 résolue plus rapidement et espèrent que les problèmes climatiques reviendront au centre du débat.
  • Ils attendent aussi beaucoup de la nouvelle administration en termes de liberté de création.
  • Ils comptent également sur la réouverture des salles de cinéma.

Hollywood est en liesse depuis ce week-end, à l’image de Joan Baez qui danse entre les rayons du supermarché ou de
Jamie Lee Curtis qui se réjouit, plus sobrement, sur Instagram. A les voir, on pourrait croire que la situation va s’améliorer immédiatement pour l’Usine à rêves. Mais la prochaine administration Biden aura-t-elle une influence notable sur le 7e Art ? 20 Minutes a posé la question à des professionnels et des commentateurs.

La Présidentielle américaine est ici

Ce qui est sûr, c’est que l’administration Trump laisse le cinéma américain en lambeaux entre fermeture des salles et arrêt des tournages. Didier Allouch, correspondant Cinéma pour Canal+ à Los Angeles, confie à 20 Minutes : « Pour Biden, oui, Hollywood est très majoritairement content, mais il n’y aura aucune conséquence immédiate. C’est un peu tôt pour savoir ce qui va se passer. »

Le Covid-19 au centre du débat

La gestion de la pandémie par l’administration Trump n’a pas convaincu, tant s’en faut. Et pourtant : « La priorité à Hollywood, c’est le Covid-19 : comment s’adapter, tourner, sortir des films et virer des gens (pour les studios qui ne se gênent pas) tant que la pandémie sera là », insiste Didier Allouch. Avant toute chose, il faut donc se débarrasser du virus. La journaliste Lisa Nesselson, originaire de Chicago et chroniqueuse cinéma pour France 24, se montre optimiste : « Joe Biden, qui fait confiance à la science, est en train de mettre au point une équipe qui lutte contre la maladie. Cela devrait permettre de revenir à la normale plus rapidement et de tourner de nouveau des scènes de bagarre ou d’amour. » Ce qu’il est quasiment impossible de faire aujourd’hui.

Ecologie et création même combat

« Avec la vice-présidente Kamala Harris, Joe Biden va sans doute venir en aide à la Californie dévastée par les feux de forêt : ce sera la meilleure façon de secourir Hollywood dans un premier temps », explique à 20 Minutes la réalisatrice américaine
Merrill Lynn Aldighieri. Elle espère aussi que le nouveau gouvernement épaulera des stars qui soutiennent l’écologie comme Matt Damon. “Leur influence pourrait retourner l’opinion publique en faveur de l’
Accord de Paris«, prédit celle qui rêve de voir se lancer des productions de biopics ou de documentaires sur les affaires de l’ère Trump : »il y a de quoi nourrir de nombreuses fictions, maintenant que la création sera plus libre.” La procédure d’« 
Impeachment » contre Donald Trump et ses méandres, notamment, lui semblent un sujet en or.

Vers un assouplissement des relations internationales

Un responsable de plateforme américaine, qui a préféré rester anonyme, se réjouit, quant à lui, du résultat. « Je crois que le gouvernement Biden va permettre de détendre nos relations commerciales avec la Chine mais aussi redonner confiance en l’Amérique ce qui était difficile avec Trump, président raciste, xénophobe, homophobe et menteur », explique-t-il à 20 Minutes. Pour la France, il va falloir se montrer patient comme le déclarait le réalisateur 
Radu Mihaileanu ici-même , avant le résultat de l’élection. « Si Biden est élu, l’impact pour notre cinéma mettra un bon moment à se faire sentir. Cela ne saurait avoir la moindre influence sur les tractations actuelles entre notre gouvernement et les plateformes puisque la nouvelle administration ne sera au pouvoir qu’en janvier 2021. » Bien des choses peuvent encore arriver avant que Joe Biden prête serment.

Les salles sur la sellette

L’historien du cinéma Richard S. Meyers ne cache pas son inquiétude. « On va retenir notre respiration jusque-là, murmure-t-il à 20 Minutes. Si tout va bien, on respirera à nouveau dans dix semaines. » Avec un vrai désir de retrouver les cinémas. Les salles malmenées depuis des mois ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes avec 
nombreuses fermetures définitives annoncées. Lisa Nesselson mise sur leur réouverture. « Le streaming, c’est génial par temps de confinement mais c’est une horreur pour l’environnement. Une demi-heure sur YouTube équivaut à 300 km en TGV du point de vue de l’impact carbone ! », estime-t-elle. Et Richard Meyers d’ajouter : « Espérons qu’il reste des salles pour accueillir les prochains films passionnants que cet appel d’air devrait générer. » L’espoir que génère Joe Biden semble intense. Seul le temps dira s’il est bien placé.

Source: Lire L’Article Complet