Anthony Daniels casse des briques dans « Lego Stars Wars »

  • Anthony Daniels retrouve C-3PO, le robot doré qu’il incarne depuis 1977 dans « Lego Stars Wars : Joyeuses fêtes », une parodie de la saga.
  • Ce moyen-métrage d’animation est idéal pour faire sourire les fans de la saga et initier les plus jeunes à son univers.

Anthony Daniels reprend son rôle de C-3PO, le robot doré qu’il joue depuis 1977 dans le moyen-métrage d’animation Lego Star Wars: Joyeuses fêtes de Ken Cunningham, disponible ce mardi sur Disney+. L’acteur vient aussi de sortir
son autobiographie : Je suis C-3PO – Les souvenirs ne s’effacent pas chez Fantask. C’est depuis Londres que le comédien s’est confié à la presse internationale, mercredi dernier.

Nos articles sur Star Wars sont ici

Ce moyen-métrage d’animation hilarant fait référence au Star Wars Holyday Special (1978) de Steve Binder, téléfilm distribué en France sous le titre Au temps de la guerre des étoiles et considéré par les fans comme une horreur plus abominable que l’horripilant
Jar-Jar Binks de La Menace Fantôme.

Un souvenir épouvantable

« Mon meilleur souvenir au sujet de ce téléfilm est… d’avoir été payé. Carrie Fisher, Mark Hamill, Harrison Ford et moi étions comme des rescapés blottis sur un canot de sauvetage en pleine tempête pendant que Chewbacca piétinait les décors », raconte Anthony Daniels. Dans l’original, la famille Chewbacca au grand complet faisait la fête sur sa planète pour un monument de ringardise très facile à trouver sur le Net.

« Le tournage était épouvantable, se souvient Anthony Daniels. Nous jouions devant des tentures noires si bien que nous avions l’impression d’assister à un enterrement ! Je n’en revenais pas que le téléfilm soit si nul. Alors, quand les producteurs m’ont dit qu’ils allaient refaire un Holiday Special, j’ai commencé par croire à une blague. » Heureusement, la version 2020 qui réunit les héros pour une « Fête de la vie », célébration chère à Chewbacca et à ses proches, est vraiment très réussie.

Un voyage irrévérencieux dans la saga

Le nouveau volet, plus ambitieux, permet de voyager dans le temps avec l’intrépide Rey et de parcourir l’intégralité de la saga en un peu plus de 40 minutes. Même le Baby Yoda de Mandalorian, fait une apparition dans ces aventures rocambolesques « C’est très drôle et très irrévérencieux mais comment voulez-vous vous prendre au sérieux quand vous être représenté par une petite figurine ! » s’exclame Anthony Daniels. Les fans seront à la fête mais il n’est pas indispensable de connaître la saga sur le bout des doigts pour passer un bon moment tant l’ensemble est amusant. Rien que pour les pulls moches de Noël de Poe et Dark Vador, le film vaut le coup d’œil.

Pour toute la famille

« Le fait que nous soyons des Lego permet de prendre bien plus de libertés et d’orchestrer des rencontres qui seraient impossibles avec de vrais acteurs », souligne Anthony Daniels. La princesse Leia est ainsi de retour malgré le décès de Carrie Fisher. Et tous les autres personnages, de Han Solo à Luke Skywalker en passant par Lando Calrissian, Finn, Kylo Ren ou Yoda, sont également là. « Ce film est une bonne façon d’initier de jeunes enfants à une saga qu’ils ne connaissent pas forcément, déclare Anthony Daniels. Je pense que bien des familles profiteront ensuite des fêtes de fin d’année pour leur faire découvrir les films en prises de vues réelles et leur raconter ce que Star Wars représente pour eux. » Une nouvelle génération de fans sera bientôt prête à partir pour l’espace tel que l’a imaginé George Lucas.

Source: Lire L’Article Complet