« Antigone », une héroïne antique plongée dans l'actualité

  • Le personnage d’Antigone est modernisé dans ce film canadien dans lequel elle se sacrifier pour sortir son frère de prison.
  • Cette nouvelle version du mythe, ancrée dans le monde actuel, est idéale pour la faire découvrir aux adolescents d’aujourd’hui.
  • La jeune Nahéma Ricci est la révélation du film.

Dans Antigone de
Sophie Deraspe, l’héroïne de la mythologie grecque n’a rien perdu de sa force de caractère mais la cinéaste canadienne l’a sérieusement modernisée sous les traits de la jeune Nahéma Ricci, éblouissante pour sa première apparition à l’écran.

Des pièces de Sophocle et
Jean Anouilh, la réalisatrice a principalement gardé la détermination d’une jeune fille à peine sortie de l’enfance, prête à se sacrifier pour ce qu’elle estime juste. Dans cette version moderne, Antigone est une migrante douce et bonne élève qui fait évader son frère de prison en prenant sa place en cellule avant d’entamer un combat pour qu’il ne soit pas expulsé. « J’ai voulu faire vivre, à notre époque et dans le cadre social de nos villes occidentales, l’intégrité d’Antigone, son sens de la justice et sa capacité d’amour », explique la cinéaste dans le dossier de presse.

D’après un fait divers

La cinéaste s’est appuyée sur un fait divers québécois – une intervention policière qui a mal tourné en 2008 – pour transposer la tragédie à notre époque. Antigone se heurte à l’autorité pour préserver son frère et pour faire triompher ce qu’elle croit juste. « Sa force intérieure est de celle qui oppose ses valeurs personnelles aux lois officielles des hommes », insiste la cinéaste. Des scènes de procès où l’héroïne refuse de se soumettre sont tout aussi touchantes que celles qui décrivent ses rapports avec sa famille, notamment une sœur qui rêve de s’intégrer à la vie canadienne.

Une héroïne intemporelle

A 16 ans, Antigone a tout d’une grande héroïne qui touchera d’autant plus les ados actuels que ses épreuves sont ancrées dans le monde d’aujourd’hui. La réalisatrice a remplacé le chœur antique par les réseaux sociaux mais la révolte de la jeune fille et son sens du sacrifice sont dignes de son homologie de l’Antiquité. « Antigone parlait tellement à la jeune femme que j’étais », se souvient Sophie Desrape. En la modernisant, elle lui permet de s’adresser à une nouvelle génération de spectateurs. Ils se retrouveront dans ce personnage dont la pureté transcende les époques.

Source: Lire L’Article Complet