"Arrête de nous prendre pour des gourdes" : Matthieu Delormeau vivement critiqué après sa sortie sur Miss France

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, Matthieu Delormeau s’est attiré les foudres de ses collègues lors d’un débat au sujet de Miss France. Le ton est monté très haut.

Le débat n’enchantait pas Cyril Hanouna et pourtant il a opposé deux camps. Ce jeudi 9 juin dans Touche pas à mon poste, l’animateur a lancé une discussion sur la participation d’une maman à la prochaine élection de Miss France. A 27 ans, Victoire Rousselot va en effet participer au prochain concours de Miss Alsace. Une première puisque dans le règlement du concours de beauté, les candidates n’ont pas le droit d’avoir des enfants. Et si la plupart des chroniqueurs de Touche pas à mon poste étaient heureux de voir l’élection s’ouvrir à davantage de femmes, ce n’est pas vraiment l’avis de Matthieu Delormeau. "Miss France ce n’est pas quelqu’un qui représente la France, c’est Marianne !, a lancé l’animateur de TPMP People. C’est grotesque !"

Avant de quitter le plateau de C8 comme le lui a demandé Cyril Hanouna, Matthieu Delormeau s’est énervé contre ses collègues. "Je ne comprends rien. Ça ne te dérange pas qu’on les balade de foires en foires, comme des potiches pendant un an ?", a-t-il ajouté avant que Géraldine Maillet ne lui réponde, choquée par ses propos : "Moi, j’ai été mannequin pendant un an, et je n’avais pas l’impression d’être un objet ou d’être instrumentalisée". Mais Matthieu Delormeau n’a pas décoléré. Bien au contraire. "Pendant un an, elles sont là, on les balade et elles n’ont rien à dire, a pesté le chroniqueur, très remonté. On les rend objet !" Un avis qui n’a pas du tout plu à Géraldine Maillet. "En quoi Delphine a été un objet quand elle a été Miss France ?, lui a-t-elle répondu. Arrête de nous prendre pour des gourdes ! C’est incroyable ça…"

Miss France essaye "de se redonner une bonne image"

Si la plupart des chroniqueurs sont d’avis d’annuler les nombreux critères que doivent respecter les Miss, Géraldine Maillet n’est pas du tout de cet avis. "Open bar alors ? Mais dans ces cas-là, c’est vraiment n’importe quoi, s’est-elle emportée. Ce n’est plus un concours. Je ne suis pas d’accord." Comme elle, Guillaume Genton estime que ces changements font partie d’une "communication positive" du concours. "Ils faisaient des buzz négatifs, là, ils essayent de se redonner une bonne image, a-t-il ajouté. Ils s’en foutent complètement. (…) Plein de femmes ne sont pas représentées par l’élection Miss France." En plateau, Delphine Wespiser a elle aussi expliqué ne pas être pour que les critères sautent… Pour savoir si une Miss maman participera au prochain concours de Miss France, rendez-vous en octobre prochain pour connaître le nom de Miss Alsace 2022.

Source: Lire L’Article Complet