Aubin pensait que sa « bonhomie ferait la différence dans "Koh-Lanta" »

  • Lors du conseil du sixième épisode de Koh-Lanta, les quatre terres diffusé vendredi sur TF1, l’équipe des jaunes a éliminé Aubin.
  • « Je ne peux en vouloir qu’à moi. Ma femme me le répète souvent : je pense trop et je n’ai pas assez agi », explique le Gersois de 23 ans à 20 Minutes.
  • Deux épisodes plus tôt, à la surprise générale et grâce à son collier d’immunité, Aubin a éliminé Mathieu du jeu. « Stratégiquement, pour moi, ce coup-là était le meilleur et s’il fallait le faire dix fois, je le referais », assume-t-il.

Koh-Lanta, les quatre terres a dit adieu vendredi à son candidat le plus souriant. A l’issue du conseil du sixième épisode diffusé sur
TF1, c’est Aubin, aventurier de l’équipe des jaunes, qui a dû éteindre son flambeau. L’agent immobilier gersois de 23 ans raconte à 20 Minutes comment il a vécu ce départ.

Avant même le début du conseil, vous aviez un vote contre vous, pénalité imposée à l’issue de votre contre-performance sur une épreuve. Vous vous étiez préparé psychologiquement à sortir ?

Pas du tout ! Je ne pense pas que la voix contre moi ait joué énormément. J’ai souvent dit que, quel que soit son niveau à Koh-Lanta, il faut toujours se sentir en danger. Je l’ai peut-être légèrement oublié sur le camp des jaunes car j’avais créé de nouvelles affinités, avec Loïc par exemple, et j’ai peut-être trop pensé que les anciens verts, parce que c’était leur premier conseil, allaient voter à l’affect. Et en fait, non (rires). Ça m’a valu ma sortie. Je ne peux en vouloir qu’à moi. Ma femme me le répète souvent : je pense trop et je n’ai pas assez agi.

Vous misiez sur votre capital sympathie pour aller loin dans l’aventure ?

Oui, cela a été mon leitmotiv dès le début. Je souris tout le temps, quelle que soit la situation : qu’on gagne, qu’on perde, qu’on soit au conseil, que je me retrouve sur la sellette et que je sorte un collier… J’ai pris l’aventure comme un jeu. Je n’y participais pas pour me prendre la tête. Je me disais que mon côté sympathique, ma bonhomie naturelle, allaient faire la différence, comme on l’a vu dans d’autres Koh-Lanta.

Lors de votre élimination, vous avez tenu le coup face à vos coéquipiers, mais lors du débrief face caméra, vous étiez en larmes…

Je ne voulais pas craquer ou montrer quoi que ce soit à mes coéquipiers. C’est un jeu, j’ai accepté de jouer, j’ai joué plus tôt en sortant le collier face à Mathieu, je ne pouvais pas leur reprocher de me sortir. Je connaissais les règles, je les ai appliquées, elles m’ont servi et elles m’ont desservi. Si je craque une fois que je suis seul, c’est parce que la pression redescend. Mine de rien, l’armure commence à se fendre à ce moment-là. J’ai compris que j’étais à deux doigts de la prochaine étape de l’aventure. Sortir à ce moment-là, c’est très frustrant.

Vous le disiez, deux épisodes plus tôt, vous avez fait un coup de maître en sortant votre collier d’immunité et en éliminant Mathieu à la surprise générale. Dans ses interviews, dont celle accordée à « 20 Minutes », il vous reproche d’avoir caché vos vraies motivations. Selon lui, vous l’avez éliminé car vous étiez jaloux de ses capacités…

J’ai eu une discussion de vive voix avec Mathieu au téléphone après ses interviews. Il pense toujours que je cache les vraies raisons de mon vote contre lui. Je les ai expliquées, sur mon Instagram, je les ai évoquées pendant le jeu aussi en disant que je voulais renforcer mon alliance. Mathieu, je ne l’ai pas sorti parce qu’il était le plus fort, sinon, je ne lui aurais pas proposé de s’allier avec Alix et moi. Si j’avais menti sur ce que j’ai dit, je pense qu’Alix aurait réagi sur les réseaux sociaux ou en interview, or, elle a dit d’elle-même qu’on avait un pacte elle et moi. Mathieu n’a pas adhéré à mon projet, je ne pouvais pas le garder avec moi. Je savais que si j’éliminais quelqu’un d’autre, la prochaine fois où on repartait en conseil bleu, Mathieu aurait continué dans sa stratégie d’éliminer le plus faible et c’est moi qui serais sorti. Au
poker, on a des coups comme ça, qui semblent évidents, on dit « obvious ». Stratégiquement, pour moi, ce coup-là était le meilleur et s’il fallait le faire dix fois, je le referais. Non parce qu’il est le plus fort – sinon j’aurais dû songer à éliminer Alix, ce qui ne m’est jamais venu à l’idée – mais parce qu’il n’a pas voulu suivre ma stratégie.

Si vous deviez refaire « Koh-Lanta », que feriez-vous différemment ?

J’éviterais de raclette avant de partir (rires). Je me préparerais davantage physiquement, je penserais moins et j’agirais plus. Je suis sûr et certain que si j’étais allé voir certains de mes coéquipiers jaunes, j’aurais eu moins de votes contre moi.

Source: Lire L’Article Complet