BAC Nord : Un thriller palpitant et bouleversant inspiré d'une histoire vraie, notre critique

Ce mercredi 18 août, le film BAC Nord sort enfin dans les salles obscures françaises. Découvrez notre critique de ce long-métrage palpitant, basé sur une histoire vraie. 

C’est le grand jour pour tous les fans du septième art et des œuvres françaises. Initialement prévu en décembre 2020, le nouveau film de Cédric Jimenez débarque enfin dans les salles obscures. Ce mercredi 18 août, les cinéphiles devraient se ruer au cinéma pour regarder BAC Nord avec beaucoup de fascination. Car oui, ce long-métrage, inspiré d’une histoire vraie, fascine et nous a captivés du début à la fin. Même si le genre policier n’est pas votre tasse de thé, vous vous laisserez facilement séduire et convaincre par BAC Nord qui possède de nombreux points forts, malgré avoir provoqué quelques polémiques avant sa sortie au cinéma.

LE SYNOPSIS DE BAC NORD

Le synopsis de BAC Nord est le suivant : “2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la BAC Nord, brigade de terrain, cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu’au jour où le système judiciaire se retourne contre eux…”

LE CASTING DE BAC NORD

Le long-métrage de Cédric Jimenez possède un casting cinq étoiles. Gilles Lellouche interprète à la perfection Greg, un flic de la BAC, leader de son équipe. À ses côtés, on retrouve Karim Leklou qui prête ses traits à son collègue, Yass, pendant que François Civil complète ce trio si intense en campant le rôle d’Antoine. À cela, ajoutez une touche féminine avec la présence d’Adèle Exarchopoulos qui illumine cette distribution incroyable et masculine, accompagnée par Kenza Fortas.

CE QUE L’ON A AIMÉ DANS BAC NORD

Rien que l’annonce du casting de BAC Nord nous a déjà convaincus de voir ce long-métrage. Il n’y a pas à dire, l’alchimie et la complicité entre ce trio d’acteurs sont juste incroyables. Dans ce drame tiré d’une véritable enquête, ces trois collègues sont prêts à tout l’un pour l’autre et se considèrent comme des frères. Une belle amitié, qui les a transformés en famille. Même si nous connaissions cette histoire, qui a fait les gros titres de la presse française en 2013, et qui a provoqué une véritable défiance à l’encontre de la police, nous avons été bouleversés par cette fiction. Gilles Lellouche, Karim Leklou et François Civil nous ont fait vivre l’histoire comme si nous étions devant un documentaire. Par ailleurs, mention spéciale pour la fin de BAC Nord, qui nous offre des nouvelles de ces véritables policiers, qui avaient été suspendus à l’époque pour vol, d’extorsion d’argent et de drogues à des dealers.

CE QUE L’ON A MOINS AIMÉ DANS BAC NORD

L’intrigue de BAC Nord nous plonge dans les quartiers chauds de Marseille, et peut parfois donner une mauvaise image, voire un reflet erroné de la ville du sud de la France. Il est vrai qu’après avoir vu BAC Nord, cela donne moins envie de se rendre dans la cité phocéenne. De plus, ce long-métrage n’est pas pour tout public. Le langage est cru et bien trop vulgaire… Par ailleurs, ce film nous transporte une fois de plus au coeur de ce scandale, qui a provoqué un sentiment de méfiance générale à l’encontre de la police. Malgré tout, BAC Nord est un bon film, qui mérite d’être vu !

Source: Lire L’Article Complet