Belle, belle, belle : de quel film la comédie d’Anne de Petrini est-elle l’adaptation ?

La comédie d’Anne de Petrini sera diffusée ce lundi 23 août sur TF1 dès 21h05. Pour l’occasion, la réalisatrice s’est confiée dans les colonnes de Télé Star. 

Une adaptation importante. La comédie intitulée Belle, belle, belle et réalisée par Anne de Petrini sera diffusée sur TF1 ce lundi 23 août dès 21h05. A l’affiche de celle-ci, il y a Joséphine Draï qui interprète le rôle de Alice, une trentenaire bourrée de complexes qui se trouve moche et grosse. A l’occasion de la diffusion de la comédie, la réalisatrice s’est confiée dans les colonnes de Télé Star et a notamment évoqué son inspiration pour le scénario. "C’est l’adaptation de I feel Pretty d’Amy Schumer, une comédie américaine engagée", confie-t-elle d’abord avant d’ajouter : "L’idée est brillante, et j’aurais bien aimé l’avoir eue : si on se sent mal à l’aise avec son corps, le problème n’est pas dû à ce à quoi on ressemble mais au regard qu’on porte sur soi". Selon Anne de Petrini, la "vie sourit à ceux qui ont une bonne image d’eux-mêmes, qui ne sont pas en détestation de ce qu’ils sont. Ce questionnement sur l’image que l’on renvoie est une réalité de notre époque et concerne surtout les jeunes femmes", a-t-elle conclu. Il s’agit ainsi d’une comédie à laquelle beaucoup de monde peut s’identifier.

Une comédie réaliste. L’acceptation de soi est un sujet très important pour Anne de Petrini. Avec ce téléfilm, la réalisatrice a souhaité faire passer un message. "Il y est question du corps dans tous ses états. Les hommes peuvent aussi être concernés mais les femmes le sont davantage. Quand je vois que des filles de 16 ans retouchent leurs photos avant de les publier sur les réseaux, je ne comprends pas !", affirme-t-elle. Bien décidée à être transparente, Anne de Petrini a évoqué sa jeunesse. "J’étais mal à l’aise avec mon physique. A 11 ans, je ressemblais aux filles d’aujourd’hui. J’ai connu une explosion de féminité en quelques mois", se souvient-elle. Une période qui n’a pas été très évidente pour elle. "J’étais grande, brune à cheveux bouclés… un vrai ovni à l’époque. Les garçons m’arrivaient aux aisselles ! Pas facile pour les slows…", plaisante-t-elle ensuite. Toutefois, elle a tiré des conclusions positives. "On se dit qu’on n’arrivera pas à séduire, on n’ose pas rêver que c’est possible… Et on a tort ! Il faut se libérer de ça", conclut Anne de Petrini.

Anne de Petrini : est-elle proche de ses filles ? 

Tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux peut parfois être très difficile et Anne Petrini s’assure que ses filles, Ella et Ava, âgées respectivement de 19 et 14 ans, soient très prudentes. "Elles ont grandi avec la montée en puissance des réseaux sociaux. Nous, les parents, on a dû suivre tant bien que mal. J’ai essayé de les tenir à distance de la violence qu’on y trouve, j’ai vérifié qu’elles ne se faisaient pas harceler", a-t-elle d’abord expliqué. Toutefois, la réalisatrice assure qu’il ne "faut pas être trop intrusif. Je vois qu’aujourd’hui, elles sont apaisées. Elles ont trouvé leur chemin. Elles savent à quoi s’en tenir quand elles lisent tel ou tel commentaire", a-t-elle conclu. Belle, belle, belle est à découvrir sur TF1 ce lundi 23 août dès 21h05.

Source: Lire L’Article Complet