"Belle", le nouveau film d'animation japonais qui réinterprète "La Belle et la Bête" entre réalité et virtuel

Belle, ou Ryū to sobakasu no hime (Le dragon et la princesse aux taches de rousseur) de son nom original, est le dernier-né du réalisateur Mamoru Hosoda et du Studio Chizu. Le récit prend place à l’époque moderne. Suzu, adolescente timide et renfermée dans la vie réelle, devient Belle, une superstar de la chanson aux cheveux roses, dans l’univers virtuel U.

Dans ce monde numérique, chacun peut obtenir un alter ego, sans jamais dévoiler son identité. Au cours de l’un des concerts de Belle, la Bête, une créature violente et mystérieuse fait irruption. Elle est chassée par les protecteurs de l’univers U, puis disparaît. Belle, intriguée, part à la recherche de cette créature pour l’aider entre réalité et virtuel.

STUDIO CHIZU

La question de l’alter ego virtuel

Suzu alias Belle, doit jongler entre ses deux personnalités opposées tout en gardant son identité virtuelle secrète dans la vie réelle. Mamoru Hosoda, le réalisateur, offre à travers ce film une critique douce-amère des comportements des utilisateurs sur les plateformes numériques. Suzu doit faire face à des vagues d’adoration puis de haine adressée à Belle. Des stars de U sont couvertes d’éloges puis retombent brutalement dans l’anonymat quand une nouvelle idole émerge.

Mais U constitue aussi pour Suzu une échappatoire de son quotidien morose. Belle lui apporte de la force et de devenir qui elle est vraiment. À travers cet univers, l’héroïne trouvera des alliés sur qui compter, qu’elle retrouvera dans la vie réelle.

Louane, voix française de Belle

Cette œuvre est magistralement rythmée par une bande-son signée Taisei Iwasaki, qui offre un univers musical puissant à Belle. Dans sa version originale, l’artiste Kaho Nakamura prête sa voix à l’héroïne. Dans la version française, c’est la chanteuse et actrice Louane (Donne-moi ton cœur, Si tu étais là) qui devient à la fois Suzu et son alter ego Belle.

Visuellement, Belle ne laisse pas de marbre. L’œuvre est lumineuse et fait rêver. Dans U, tout est possible avec des pluies de fleurs, des baleines volantes, des châteaux aériens, créés par le studio Cartoon Saloon, nommé aux Oscars pour Le Peuple Loup. Les amateurs de Disney noteront peut-être une ressemblance entre certains personnages et ceux de La Reine des neiges ou Vaiana. Et pour cause : ils ont le même créateur, Jin Kim.

Belle est en résumé un beau film d’animation qui aborde tour à tour des thèmes forts comme le deuil, l’amour, l’amitié. Si l’on peut reprocher une fin du récit un peu longue, l’oeuvre n’est pas moins émouvante et profonde, le cocktail parfait pour rêver en ces temps de fêtes.

La fiche

Genre : animation, science fiction, aventure
Réalisateur : Mamoru Hosoda
Avec : Louane Emera, Kaho Nakamura, Koji Yakusho
Pays : Japon
Titre original : Ryu to Sobakasu no Hime
Durée : 2h02
Sortie : 29 décembre 2021
Distributeur : Studio Chizu

Synopsis : Dans la vie réelle, Suzu est une adolescente complexée, coincée dans sa petite ville de montagne avec son père. Mais dans le monde virtuel de U, Suzu devient Belle, une icône musicale suivie par plus de 5 milliards de followers. Une double vie difficile pour la timide Suzu, qui va prendre une envolée inattendue lorsque Belle rencontre la Bête, une créature aussi fascinante qu’effrayante. S’engage alors un chassé-croisé virtuel entre Belle et la Bête, au terme duquel Suzu va découvrir qui elle est.

Source: Lire L’Article Complet