Bertrand Kamal (Koh-Lanta) : le site de dons créé après la mort de l’aventurier a-t-il été détourné ?

Un ex-journaliste va être jugé pour avoir détourné un nom de domaine proche de celui de Bertrand-Kamal à des fins frauduleuses, selon une information du Parisien. Après la mort du candidat de Koh-Lanta, une fondation a été créée à son nom afin de récolter de l’argent destiné à la recherche contre le cancer.

Bertrand-Kamal est décédé en septembre 2020 des suites d’un cancer du pancréas. Un décès qui avait particulièrement touché le public. Pour lui rendre hommage, les proches du candidat de Koh-Lanta ainsi que la société de production de l’émission et la Fondation Arc qui lutte contre le cancer avaient décidé de créer un fonds au nom de l’aventurier afin de récolter de l’argent pour financer la recherche contre le cancer du pancréas.

En novembre 2020, pour son site PourBertrandKamal.fr, la fondation Arc achète plusieurs noms de domaines finissant par .com ou .fr. Il est mis en ligne le 4 décembre 2020, jour où la finale du jeu télévisé est diffusée. Ce soir-là, Denis Brogniart déclare : "J’ai le plaisir de vous annoncer le lancement du fonds pour Bertrand-Kamel, dédié à 100 % à la recherche sur ce terrible cancer du pancréas. Les chercheurs vont pouvoir travailler grâce à vos dons envoyés sur le site Internet : trois w, point Bertrand-Kamel point fr, sachant que ça s’écrit avec un A à la fin."

Quelques minutes après cette annonce, le nom de domaine "PourBertrandKamel" -écrit avec un e cette fois – est acheté par un ex-journaliste, a révélé Le Parisien, le 4 novembre dernier. La société qui s’occupe de la sécurité des virements et de la collecte en ligne pour la Fondation Arc s’en rend alors compte. "Je voulais juste éviter qu’un escroc achète ce nom de domaine, assure-t-il, dans les colonnes du quotidien. J’ai connu Bertrand-Kamel lors de vacances en Grèce dans un hôtel où il était animateur. C’était il y a longtemps, on n’a pas gardé contact, mais je me souviendrai toujours de cette semaine qu’on a passée ensemble à jouer au foot et à rigoler."

La fondation a alors contacté de l’individu afin "qu’il retire ce nom de domaine ou le transfère à notre Fondation car ce site a semé la confusion dans l’esprit du public", avance Me Hélène Lecat, l’avocate représentant la Fondation Arc. Mais cette dernière affirme que le journaliste aurait tenté "de monnayer à vil prix ce transfert, et a voulu négocier une publication à propos de lui de la part de la Fondation Arc, afin d’obtenir une certaine reconnaissance sur les réseaux sociaux."

L’affaire sera jugée au tribunal civil de Paris le 23 novembre prochain

Une demande que la fondation a refusée. Ne parvenant pas à trouver un accord, c’est la justice qui tranchera le 23 novembre prochain. "Nous avons fait face au refus obstiné de cet homme, explique la Fondation Arc. Nous n’avons pas eu d’autre choix que de nous pourvoir en justice afin de solliciter la condamnation de cet individu à réparer son action parasitaire. En espérant que la justice, rapidement transfère à notre Fondation le nom de domaine PourBertrandKamel.fr." L’affaire est jugée devant le tribunal civil de Paris. L’enquête n’en est qu’à ses débuts et il n’est pas encore possible de connaître la nature du préjudice. "C’était un moyen d’aller plus vite pour éviter que ce site ne reste accessible trop longtemps", précise-t-on à la Fondation.

Source: Lire L’Article Complet