Cash Investigation : Elise Lucet s’attire les foudres de DSK avant même la diffusion du programme

Lundi 4 octobre, Dominique Strauss-Kahn a dénoncé la "méchanceté" de Cash Investigation après le visionnage de la bande-annonce d’un reportage le concernant.

Cash Investigation diffusera jeudi 7 octobre un numéro concernant les affaires fiscales de Dominique Strauss-Kahn au Maroc et aux Émirats arabes unis. Alors que la bande-annonce a dans un premier temps été dévoilée, l’ancien patron du FMI a violemment réagi à certaines accusations sur Twitter.

Dans le numéro consacré à l’économiste et homme politique, Elise Lucet et la journaliste Linda Bendali se sont penchés sur les "Pandora Papers" et ont dévoilé que Dominique Strauss-Kahn aurait implanté ses sociétés au Maroc et aux Emirats arabes unis afin d’éviter de payer des impôts sur les sociétés pendant cinq ans. Suite à cette information, l’intéressé à publier un message sur Twitter pour se défendre. Il a écrit : "Quand la méchanceté devient mensonge. Vos équipes de professionnels auraient pu vérifier que je suis résident fiscal marocain depuis 2013 et que j’y paye mes impôts à hauteur de 23,8 % de mes bénéfices, soit 812.000 euros pour les années 2018, 2019 et 2020".

Elise Lucet : "Il a réagi avant d’avoir vu l’enquête".

Suite à la réaction de Dominique Strauss-Kahn, Elise Lucet et Linda Bendali ont été contactées par Puremedia. Elles ont rapidement contredit ses accusations : "Ce qu’on raconte dans l’enquête, c’est qu’il a créé une société en 2012 en France, Parnasse International. En 2013, il délocalise son activité dans la Casablanca Finance City, alors qu’il habite en France. C’est grâce à ça qu’il ne va pas payer d’impôts sur les sociétés pendant cinq ans".

Les journalistes ont également démenti les exemples donnés par l’ex-patron du FMI dans son tweet : "Il additionne deux impôts qui n’ont absolument rien à voir : les impôts sur les revenus et les impôts sur les sociétés. Puis, il mélange les périodes (…) C’est un peu bizarre de la part d’un économiste de haut rang". Enfin, Elise Lucet a confié avoir "tout fait pour le joindre", sans succès. Un regret pour la présentatrice de Cash Investigation depuis 2012, qui aurait préféré pouvoir le rencontrer et l’interroger dans de bonnes conditions.

Source: Lire L’Article Complet