“C’est irresponsable !” : Patrick Cohen s'oppose fermement aux propos d’Eric Naulleau sur le reconfinement (VIDEO)

Les termes “punition collective” d’Eric Naulleau pour qualifier le reconfinement n’ont pas plu du tout à Patrick Cohen dans “C à Vous”, qui a insisté pour exprimer son désaccord.

Ce mardi 3 novembre en fin de journée, le Premier ministre Jean Castex a annoncé avec regrets l’augmentation du nombre de morts en France à cause de la Covid-19 : “La situation sanitaire demeure très dégradée dans notre pays : nous avons enregistré ce soir 426 décès en 24h à l’hôpital. Un mort toutes les 4 minutes“. Presque au même moment sur France 5, Eric Naulleau a qualifié le reconfinement de “punition collective” sur le plateau de C à Vous, ce qui a fortement agacé le chroniqueur Patrick Cohen. 

À lire également

Reconfinement : Yann Moix appelle à la “désobéissance civique” sur CNews (VIDEO)

Il faut limiter au maximum les déplacements et les interactions, donc on ferme tous les commerces sauf les alimentaires, voilà“, a d’abord expliqué le journaliste face à son confrère, qui soulignait que les mesures sanitaires avaient été respectées “scrupuleusement” dans les libraires comme au cinéma. Cela n’a malheureusement pas empêché la deuxième vague de frapper la France et tous ses voisins, et Patrick Cohen a perdu patience face à l’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine en entendant l’expression “punition collective“.

À lire également

Avant un probable reconfinement, Patrick Cohen fustige “les comportements individuels et la discipline des citoyens” (VIDEO)

Oh non, non… Ne dites pas ça, ne dites pas ça ! Ça contribue à affaiblir les messages sanitaires, c’est très important ce qui se passe en ce moment, c’est très grave ! Dire que c’est une punition collective, c’est faire en sorte que les gens s’en affranchissent et désobéissent. (…) C’est irresponsable“, a-t-il déclaré, avant de donner des explications aux interrogations de son interlocuteurs quant à l’ouverture des librairies de la Fnac dans un premier temps. “C’est l’initiative de la Fnac qui a foutu le bordel. Les choses n’auraient pas tourné comme elles ont tourné si la Fnac n’avait pas pris l’initiative, seule, de désobéir. (…) Tout ça est un grand désordre et manifeste une incompréhension de la situation et de la gravité de la situation sanitaire“, a-t-il conclu.

À lire également

Vianney sidéré par “le manque d’empathie palpable” du gouvernement envers la culture

Si ce léger accrochage s’est effectué dans le plus grand des respects, cette cause tient à coeur à Patrick Cohen, plus tôt dans l’émission, avait fait le point sur les lieux de contamination du Covid-19 dans un édito aussi clair que complet. Le chroniqueur a expliqué qu’en France, “les foyers d’infection, les clusters identifiés en milieu scolaire, en entreprise ou dans les établissements de santé, mais ils ne représentent environ que 10% des contamination“. En Allemagne, ils représentent 25% des cas positifs recensés. Des chiffres qui peuvent donc expliquer le cafouillage qui règne et l’indécision du gouvernement quant à l’ouverture ou non de certains commerces. Il y a quelques mois, le journaliste de C à Vous dénonçait la très mauvaise gestion des masques depuis plus de dix ans par les gouvernement successifs en France.

#Covid19 : où sont les lieux de contamination ?

L’édito de #PatrickCohen dans #CàVous ⬇️ pic.twitter.com/k9HqknPCd4

Hugo Mallais 

Source: Lire L’Article Complet