Comment Isabelle Huppert s'est transformée en « Daronne »

  • Isabelle Huppert est tordante dans le rôle de « La Daronne ».
  • Le réalisateur de cette comédie sociétale, Jean-Paul Salomé, a trouvé comment la métamorphoser dans un rôle décalé.

Isabelle Huppert fait bien rire dans La Daronne de
Jean-Paul Salomé. Car il y avait longtemps que l’actrice n’avait pas autant laissé libre cours à la fantaisie qu’elle apporte à son personnage de traductrice judiciaire franco arabe qui s’improvise dealeuse de drogue. Cela lui permet d’arrondir largement ses fins de mois sans que son amant policier (
Hippolyte Girardot) ne soit au courant.

Le récit s’appuie sur le roman de Hannelore Cayre qui s’est inspirée de son expérience d’avocate pénaliste pour écrire cette histoire farfelue. « Je l’ai envisagé comme un portrait de femme, explique Jean-Paul Salomé à 20 Minutes. Il s’agit aussi un film sur la solidarité féminine qui est à la fois amusant et assez proche de la vérité du terrain, » C’est avec le soutien de l’infirmière arabe de sa mère et de sa propriétaire chinoise que la Daronne organise son trafic lucratif dans cette comédie multiculturelle.

Isabelle Huppert décalée

« Je trouvais décalé d’envoyer Isabelle Huppert dans un monde qui n’est du tout le sien et dans lequel on l’imagine mal a priori », raconte Jean-Paul Salomé. Ce personnage a permis à la star de laisser apparaître une fantaisie naturelle qu’on n’imagine pas nécessairement quand on la voit au cinéma. La comédienne s’est initiée à l’arabe afin d’être crédible quand la Daronne négocie avec les dealers marocains à qui elle vend sa marchandise. « Cela ne veut pas dire que tous les Marocains sont des dealers mais cela correspond à une réalité », insiste le réalisateur. Il a rencontré des policiers et des interprètes judiciaires pour rester crédible dans sa description de ce milieu.

Isabelle Huppert, versions riche et pauvre

Pour composer le look de la Daronne, Jean-Paul Salomé et Isabelle Huppert ont pris soin de ne pas tomber dans la caricature. « Il y avait deux versions de son look, le riche et la pauvre, dit-il. Pour le premier, on a regardé sur les sites et les catalogues comment s’habillent les Arabes fortunées qu’on croise dans les palaces. Pour le second, on s’est basés sur les tenues de femmes de condition plus modeste. » Isabelle Huppert a fait sensation dans les rues de Barbès notamment lors d’une scène où elle éparpille des billets de banques dans la rue. « Certains passants y ont vraiment cru et ont voulu récupérer les billets qui étaient bien évidemment faux », s’amuse le cinéaste.

Isabelle Huppert voilée

La Daronne porte le voile et l’équipe du film tenait à ce que sa tenue soit parfaite dans les moindres détails. « C’est tout un petit bazar de bien le mettre ! Il y a plusieurs manières de le nouer, explique Jean-Paul Salomé. On a engagé une conseillère technique pour qu’elle aide Isabelle Huppert à se familiariser avec son voile dont elle adaptait la position aux diverses situations du scénario. » La comédienne s’est totalement fondue dans ce personnage haut en couleur qui révèle une nouvelle facette de son talent. « Il fallait la voir chez Tati entre les prises, elle voulait toit acheter ! » se souvient le cinéaste. Cet enthousiasme se communique à La Daronne comme au spectateur.

Source: Lire L’Article Complet