Cyril Viguier : "La France, ce n’est pas Paris !"

Le présentateur et producteur anime un journal hebdomadaire, disponible sur une vingtaine de chaînes locales de la TNT et sur TV5 Monde Europe, dans lequel il donne la parole aux acteurs de terrain.

Votre journal des territoires n’est-il pas né il y a cinq ans, quand vous officiiez sur la chaîne Public Sénat ?

Cyril Viguier :Exactement. Je voulais apporter à cette chaîne trop institutionnelle davantage de proximité. J’ai dû vraiment me battre pour imposer cette idée ! Quand, ensuite, la grille de la chaîne a pris une orientation plus politique, je suis parti, et avec mes partenaires, nous avons alors eu l’idée de créer Le Grand JT des territoires, qui est donc diffusé sur TV5 Monde Europe* depuis septembre 2019.

Pourquoi n’est-il pas plutôt programmé sur le réseau France-Belgique-Suisse de TV5 Monde ?

Parce que nous voulons en laisser la primeur de sa diffusion sur les chaînes de télévision locale de la TNT, avec qui nous le fabriquons. En revanche, on peut le suivre partout ailleurs en Europe, ainsi que dans le monde entier.

Quels sont les sujets traités ?

On n’est pas dans des querelles de clochers : nous traitons des sujets nationaux, mais vus par ceux qui habitent à Brest, Marseille, Bordeaux ou Strasbourg… Et on ne vit pas les mêmes choses de la même façon c’était flagrant au moment des grèves de l’an dernier, sur la réforme des retraites. C’est donc un travail de coordination, puisque nous travaillons avec les 200 journalistes de ces chaînes locales (Wéo, TV7, Alsace 20, TV Nantes…), ainsi qu’avec les services vidéo des quotidiens régionaux (Sud-Ouest, La Provence, Ouest-France…). Chaque jour, nous sélectionnons des reportages pour construire le JT qui est tourné le vendredi.

Le provincial que vous êtes trouve-t-il son intérêt dans ce projet ?

Je suis Bordelais, le contraire d’un Parisien. J’habite à Paris par obligation et je trouve ridicule de devoir y habiter pour pouvoir travailler. Le mouvement des Gilets jaunes n’est rien d’autre que le résultat de l’absence de considération pour les personnes des territoires. La France, ce n’est pas Paris !

Ce JT est-il complémentaire avec les chaînes d’infos ?

Les chaînes d’information, on les regarde en cas de grosse actualité, attiré que l’on est par le goût du sang. Mais leur image est épouvantable car elles sont anxiogènes.

Avez-vous toujours le temps de vous consacrer aux sports de combat, votre passion ?

La ministre des Sports vient de faire reconnaître les MMA (arts martiaux mixtes) comme un sport amateur ! Enfin ! Je m’entraîne : prendre des coups, j’ai j’habitude. Sinon je cours, je fais du vélo.

* Le vendredi à 5h30 et le dimanche à 11h20.

Source: Lire L’Article Complet