Ensemble c’est tout : les coulisses d’une adaptation réussie

En 2007, Claude Berri s’empare du roman à succès d’Anna Gavalda, Ensemble, c’est tout (2004), pour l’adapter sur grand écran. Treize ans plus tard, le film, à (re)découvrir sur Chérie 25 vendredi 20 novembre à 21 h 05, trouve une résonance toute particulière dans l’actualité.

Le film raconte comment quatre personnes d’âges et de milieux différents vont être amenées à cohabiter, emportant dans leurs bagages leur solitude et leurs angoisses. Claude Berri parachève sa filmographie sur un message de tolérance intergénérationnel où jeune, vieux, aristo, cuisinier et femme de ménage démontrent que l’union fait la force. Et le bonheur aussi ! Dans une France qui est actuellement plongée dans la morosité, ce film magnifiquement interprété est une vraie bulle d’espoir.

La réalité rattrape la fiction sur le tournage

Le scénario évoque l’amitié et la solidarité. L’équipe du film en a fait plus que preuve pendant le tournage. En effet, Claude Berri, alors victime d’un accident cérébral suivi d’une dépression, a sollicité son confrère François Dupeyron (Drôle d’endroit pour une rencontre) pour réaliser le long-métrage dont il venait d’achever l’adaptation. "Tout était préparé mais je n’avais peut-être pas la force de faire le film tout seul", a expliqué Claude Berri dans les bonus du DVD. François Dupeyron est crédité au générique en tant que conseiller technique et artistique. Hors champ, les comédiens se sont tous soudés autour du réalisateur, lui assurant ainsi le même soutien que celui qu’ils jouaient face à la caméra.

Un casting chamboulé

Avant-dernière réalisation de Claude Berri, décédé en 2009, Ensemble, c’est tout est aussi le premier roman d’Anna Gavalda à être adapté pour le cinéma. À l’origine, c’est Charlotte Gainsbourg qui devait jouer Camille, mais elle avait renoncé au projet après une chute de snowboard qui l’avait immobilisée pendant trois mois. Ludivine Sagnier et Audrey Tautou ont alors été contactées et c’est finalement cette dernière qui a été choisie.

Un personnage qui n’est pas dans le roman

Face au livre de presque 600 pages d’Anna Gavalda, Claude Berri a dû procéder à des coupes pour que l’histoire tienne en 1 h 30. En l’occurrence, la seconde partie s’articule autour de Camille (Audrey Tautou) et Franck (Guillaume Canet), tandis que dans le roman tous les héros sont soumis à une égalité de traitement. Berri a par ailleurs ajouté un personnage créé de toutes pièces, un orthophoniste qui s’avère être celui qui l’a soigné après son attaque cérébrale.

Source: Lire L’Article Complet