Eric Zemmour écarté de CNews ? Voici ce qu'a décidé sa chaîne après les accusations d'agression sexuelle…

Après les accusations d’agressions sexuelles publiées contre Eric Zemmour, le groupe Canal + a renouvelé son soutien au polémiste, en annonçant qu’il était maintenu à l’antenne, sur CNews.

Restera ou restera pas ? La polémique enfle autour d’Eric Zemmour, qui est accusé depuis quelques jours de harcèlement sexuel. Et face à la tempête lancée contre lui, la question est posée : le polémiste peut-il garder ses postes aussi bien dans la presse écrite qu’à la télévision, alors que les témoignages des victimes supposées l’accablent.

A cela, Le Figaro n’a pas voulu commenter, mais le groupe Canal+, maison-mère de la chaîne d’information CNews, chaîne sur laquelle est diffusée “Face à l’info”, dont il est un intervenant régulier, si. Sollicité par l’AFP, l’employeur d’Eric Zemmour a annoncé ce 3 mai qu’il resterait à l’antenne, sans plus de commentaire.

Le 24 avril dernier, c’est une certaine Gaëlle Lenfant qui avait d’abord brisé le silence sur Facebook, révélant qu’à la vue d’une affiche de campagne “Zemmour 2022” dans sa ville de Aix, elle s’était sentie obligée de témoigner contre celui qui l’avait embrassée de force, en 2004, en marge de l’université d’été du PS.

À lire également

Eric Zemmour accusé d’agressions sexuelles : plusieurs femmes témoignent maintenant contre lui

Après elle, Mediapart a sorti le 30 avril dernier un dossier monté depuis des mois contre le polémiste, qui reprend les témoignages de plusieurs femmes (on en compte au moins 5), qui ont évoqué “des baisers forcés, des gestes et des propos à connotation sexuelle“, de la part du polémiste.

A ce jour, aucune plainte contre Eric Zemmour n’a été annoncée. Si son avocat n’a pas réagi, son entourage cité par France info a estimé qu’il s’agit là d’une “affaire politique qui sort au moment où chacun sait qu’il y a des velléités autour de lui“.

F.A

Source: Lire L’Article Complet