Favoritisme dans Miss France 2021 ? Les graves accusations de Miss Champagne-Ardenne…

Elle s’appelle Gwenegann Saillard, elle a 21 ans, et samedi 19 décembre, elle était candidate à la couronne de Miss France 2021, pour défendre la Champagne-Ardenne. Dans une interview accordée à L’Est Éclair, elle accuse le comité d’avoir favorisé ses concurrentes pendant la soirée au Puy du Fou.

Amandine Petit, élue Miss France 2021 le 19 décembre dernier, a-t-elle eu des passe-droits ? Dans un entretien accordé à l’Est Éclair, Gwenegann Saillard alias Miss Champagne-Ardenne, qui avait pourtant terminé 2ème au test de culture générale explique que le concours de beauté l’a laissée dans “une grande incompréhension“.

Elle assure que son entourage a été très surpris de ne pas la trouver dans le top 15. Un classement qui lui aurait mis la puce à l’oreille, à en croire ses déclarations. La jolie brune est persuadée que “certaines filles bénéficient d’une grande visibilité ; d’autres n’en ont au contraire aucune“.

En ce qui la concerne, Gwenegann Saillard s’est aperçue, samedi dernier que sur les tableaux, elle apparaissait “toujours à l’extrême gauche ou à l’extrême droite de l’écran“.

À lire également

Miss France 2021 : après sa défaite, la favorite du concours prend une pause…

Elle en a déduit que “les candidates ne sont pas sur un pied d’égalité” à Miss France, et que “tout dépend de la région qu’elles représentent”. En effet, la jeune femme de 21 ans révèle, après consultation avec une poignée de consoeurs : “les filles qui dépendent d’un ‘petit’ comité“, (comme la Champagne-Ardenne mais aussi l’Auvergne ou le Limousin) sont “réduites à un rôle de figuration“. 

D’autres, seraient favorisées, pour accéder à la couronne, laisse-t-elle donc entendre. De graves accusations auxquelles Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France, n’a pas répondu, assure par ailleurs Gwenegann Saillard…

F.A

Source: Lire L’Article Complet