Gossip Girl, le reboot : Épisode 2, Gossip Girl déjà sur le point de craquer, Notre verdict

Gossip Girl est sur le point d’avoir un nervous breakdown dans l’épisode 2 du reboot ! Voici notre critique.

Comme chaque semaine, aujourd’hui est sorti le deuxième épisode du reboot de Gossip Girl -découvrez notre critique du premier ici-. L’occasion de voir si la nouvelle série d’HBO Max continue sur sa lancée positive après un season premiere vraiment convainquant. Voici notre verdict !

Le synopsis de l’épisode 2 de Gossip Girl, le reboot

Cette semaine, l’épisode s’intitule She’s Having a Maybe. Après nous avoir permis de rencontrer les nouveaux visages de St Constance Billiard, la série nous entraîne un peu plus dans les coulisses de la jeunesse dorée New-Yorkaise. Maintenant que Kate Keller a créé le compte Instagram de Gossip Girl, cette dernière continue de semer la zizanie entre les deux demi-sœurs Julien et Zoya. Son arme de destruction massive ? La relation naissance entre Zoya et Otto, le petit ami de Julien. Sauf que Julien et sa communauté de fans n’ont pas dit leur dernier mot, la reine de l’Upper East Side n’étant pas prête à lâcher son trône.

Le casting de l’épisode 2 de Gossip Girl, le reboot

Comme dans l’épisode 1, le casting de l’épisode 2 du reboot de Gossip Girl inclut les acteurs suivants : Whitney Peak (Zoya Lott), Jordan Alexander (Julien Calloway), Eli Brown (Otto Bergmann IV), Emily Alyn Lind (Audrey Hope), Thomas Doherty (Max Wolfe), Evan Mock (Akeno Menzies), Zión Moreno (Luna La) et Savannah Smith (Monet de Hann) qui incarnent les nouveaux élèves de St Constance Billiard. Toujours dans le rôle de Kate Keller (alias Gossip Girl) c’est l’ancienne blogueuse américaine Tavi Gevinson qui s’y colle.

Ce que l’on a aimé dans l’épisode 2 de Gossip Girl, le reboot

Globalement, ce deuxième épisode est dans la lignée du premier. Le jeu des personnages est toujours aussi convaincant, et on se surprend déjà à s’attacher à certains d’entre eux. Autre point qui fait très plaisir, les relations LGBT+ ainsi que la sororité sont à plusieurs reprises abordées. Une sororité saine souvent initiée par Julien à l’encontre de Zoya, soit les deux personnages les plus importants du show. Quand on sait à quel point certaines séries sont une source d’inspiration pour une majorité des fans, c’est encourageant. D’ailleurs, Julien montre une vraie profondeur et une complexité dans son arc narratif qui font du bien. Autre remarque, contrairement à la série originale, le showrunner ne perd pas de temps et nous permet d’accéder aux failles, traumas et défauts de chacun beaucoup plus rapidement (et facilement).

Terminé le cliché du gosse de riche pourri gâté dont les problèmes semblent hors de notre réalité. Ici, les élèves de St Constance semblent beaucoup plus vulnérables et humains, ce qui nous permet de mieux s’identifier. C’est le cas également de Gossip Girl. Maintenant qu’on connaît officiellement son identité, c’est plutôt plaisant de voir qu’elle galère tout autant que les autres. Certes, ce choix scénaristique démystifie son puissant “rôle” dans la franchise, mais cela permet également au showrunner de s’ouvrir au champ des possibles. Ce qui est bien plus intéressant que de simplement copier/coller ce qui a déjà existé. Sur tous ces points, le reboot s’écarte donc totalement son aîné et ce n’est pas plus mal. Car, en plus de bénéficier d’une réelle cure de jouvence, l’intrigue s’inscrit dans l’ère du temps sans y perdre son charme d’antan.

Ce que l’on a moins aimé dans l’épisode 2 de Gossip Girl, le reboot

Pour le moment (et comme la semaine précédente), il n’y a pas grand-chose que nous avons moins apprécié dans ce second épisode du reboot de Gossip Girl. À nos yeux, il manque seulement une scène finale plus aboutie. Et pour cause, cette dernière viendrait teaser plus en profondeur les détails de la suite, ce qui titillerait davantage notre curiosité. En effet, She’s Having a Maybe se termine sur une sorte d’happy ending curieux, digne d’un season finale. Ce qui nous a légèrement perturbé, on l’avoue. D’autant plus qu’il apparait évident que la paix ne peut pas régner éternellement, surtout que le show ne fait que commencer. On aurait donc préféré avoir le droit à un petit teasing, voire carrément un cliffhanger à la fin. Découvrez également notre verdict de l’ultime épisode de Loki, disponible depuis hier sur Disney+.

Source: Lire L’Article Complet