À Granville, un musicien joue du trombone pour sensibiliser le public au sort des intermittents

Pierre Dandin est un musicien professionnel. 23 ans de carrière à fréquenter les scènes du monde entier. Alors quand il joue sur le port de Granville, les pieds dans l’eau sur un ponton, les passants sont bien sûr sous le charme. “C’est très agréable. Tout à l’heure, on a chanté avec ce monsieur du Léonard Cohen”, s’enthousiasme une dame en vacances dans la région. “C’est un petit cadeau”, ajoute son amie.

Pierre Dandin vit sur un bateau amarré sur le port. Privé de concerts, il a ressenti le besoin de jouer en extérieur face à la Manche. Alors, il a commencé à s’entrainer hors de son bateau. Des récitals matinaux adoptés par le voisinage : “On revit parce qu’on en a marre du silence. Les gens masqués ne parlent pas. Là, c’est la vie. C’est nettement mieux”, raconte ce plaisancier.

Un geste symbolique 

Ce Breton, qui est venu passer ces derniers mois de confinement en Normandie sur le bateau familial, espère rapidement remonter sur scène. Il estime que sa situation n’est pas critique. En revanche, il est plus inquiet pour des proches, également artistes. “Moi, ça va parce que j’ai des fanfares donc je déambule. Mais j’ai plein d’amis qui font du jazz. Il n’y a pas de concerts en ce moment. Certains ne vont pas pouvoir faire leur cachet…”

Alors Pierre Dandin a décidé que, chaque matin, il jouerait pour soutenir les intermittents du spectacle et sensibiliser le public à la situation des professionnels de la culture. Un geste symbolique plus efficace qu’un long discours.  

Source: Lire L’Article Complet