Harry Potter : Ce héros méconnu de la franchise qui n'est jamais apparu dans les films

Le monde des sorciers lui doit beaucoup et pourtant il n’est jamais apparu dans les films ! 

Les Potteheads ont beau avoir regardé tous les films de la franchise une dizaine de fois (si ce n’est plus !), il y a certains détails de l’univers d’Harry Potter que seuls les vrais fans des livres connaissent. C’est le cas de ce héros méconnu qui a étonnamment été négligé par les scénaristes de la saga cinématographique. Pourtant, ce protagoniste hors du commun a longtemps œuvré pour le bien-être des sorciers dans les romans de J.K Rowling. Son nom, Damocles Belby et sa profession, potionnier. C’est en effet lui qui fut à l’origine de la potion Tue-Loup (Wolfsbane en anglais), l’une des inventions les plus importantes du monde magique !

Remus Lupin dans la saga Harry Potter

En effet, c’est Damocles Belby qui a inventé cette potion révolutionnaire qui permet de soigner et soulager les symptômes des victimes atteintes du syndrome du loup-garou. L’exemple le plus célèbre dans la saga concerne Remus Lupin, le professeur de Défense contre les Forces du Mal dans Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. Sans cette potion, l’ami de James n’aurait jamais pu vivre aussi longtemps et obtenir un poste à Poudlard sans risquer de devenir un danger pour autrui. C’est également grâce à cette potion que Lupin a pu conserver toutes ses facultés mentales et une grande partie de son humanité. C’est pour toutes ces raisons que Belby a remporté le prestigieux prix de l’Ordre de Merlin avec la potion Tue-Loup.

Une découverte scientifique majeure qui a donc permis aux victimes de lycanthropie d’échapper à la honte et à la culpabilité de leur condition. Un détail de l’intrigue qui malgré les apparences est plus important qu’il n’en a l’air ! Et pour cause, comme l’avait confirmé l’auteure des romans J.K Rowling au Time : “C’est une métaphore de maladies qui portent une stigmatisation comme le VIH. La communauté sorcière est aussi sujette à l’hystérie et aux préjugés tout comme celle des Moldus, et le personnage Lupin m’a donné une chance d’examiner ces attitudes”. Dommage que les scénaristes des films aient préféré inclure toutes ces choses obsolètes qu’on ne pourrait plus accepter aujourd’hui dans la saga Harry Potter, plutôt que l’arc narratif de ce véritable héros.

Source: Lire L’Article Complet