INTERVIEW. Arnaud Delvenne : “Grâce à Glenn Viel, je sors grandi de Top Chef 2022”

Ce mercredi 15 juin, après 18 semaines de compétition, Arnaud Delvenne s’est incliné face à Louise Bourrat lors de la finale de Top Chef saison 13. Pour Télé Star, il revient sur son aventure et cette défaite.

Télé Star : Pas trop déçu de ne pas être le premier Belge à remporter Top Chef ?

Arnaud Delvenne : Je ne suis absolument pas déçu. Je suis même très fier d’avoir été jusque-là et que ce soit Louise qui ait remporté le titre de Top Chef 2022 parce qu’on avait tous les deux des valeurs à porter au plus haut. Ç’a une saveur particulière. Les femmes ne sont pas encore assez bien représentées donc c’est très bien que ce soit une femme, de surcroît de caractère et de talent, qui ait gagné. J’ai une grande admiration pour Louise. Le matin du reveal, je lui avais d’ailleurs envoyé un message lui souhaitant la victoire. J’avais foi en elle.

Qu’avez-vous ressenti en découvrant la larme orange sur votre couteau ?

Beaucoup d’excitation et un soulagement. Pour moi, Top Chef s’est arrêté à la 17ème semaine. La finale reste une épreuve du concours mais on ne l’appréhende pas de la même manière, puisqu’il y a une coupure entre les deux lors de laquelle on reprend notre boulot, notre vie normale donc on se détache un peu de tout cela. Je n’étais pas dans les mêmes conditions que la compétition, là je revenais simplement pour un banquet. J’ai peut-être fait preuve de trop de légèreté mais c’est sans regret, je l’ai fait de mon propre chef. J’ai fait un choix, je l’assume.

Ce point crucial que Glenn Viel a appris à Arnaud Delvenne

Que vous a dit Glenn Viel après cette défaite ?

Ce n’est pas une défaite parce que j’ai gagné beaucoup. Après le reveal, nous avons beaucoup échangé avec Glenn. Il m’a dit en me serrant dans ses bras : "Tu as tout gagné". J’ai fait une introspection sur moi pendant ces semaines. Je me suis accepté sur certains points. Je me suis excusé auprès de ceux que j’ai pu vexer sur des choix que j’avais opérés par le passé. J’en sors grandi grâce à Glenn.

Votre parcours au sein de Top Chef vous a-t-il permis de prendre confiance en vous et en votre cuisine ?

Il est clair que j’ai pris confiance en moi, pas encore dans ma cuisine mais j’y travaille quotidiennement. Je remercie Glenn mais aussi mon compagnon et mes amis qui m’ont supporté et qui continuent à le faire.

Louise nous a confié que vous n’étiez pas rester célébrer sa victoire.

Trente-et-une personnes étaient venues me supporter pour le reveal et avaient réservé un endroit donc je les y ai retrouvés. Ensuite, je suis rentré en Belgique. On peut tout rattraper sauf le temps donc j’avais envie de passer ce moment uniquement avec la personne qui m’accompagne. Ce n’est pas une question d’orgueil ou de déception. J’ai fait une priorité sur celui qui partage ma vie depuis quelques mois. Jusqu’à présent, j’ai toujours fait passer mon travail avant tout – ce qui m’a coûté mes relations précédentes. Celle-ci je veux la pérenniser. Glenn m’a appris à faire la part des choses et à garder l’essentiel. C’est la meilleure chose qu’il m’ait apprise ces quelques mois.

Arnaud Delvenne : "Je n’avais pas imaginé l’ampleur que ma participation à Top Chef prendrait"

Au début de cette finale, Glenn Viel vous a passé un savon parce que vos moules étaient trop cuites. Sur le coup, en avez-vous voulu à Lilian qui en avait la charge ?

Si je gagne, c’est grâce à eux. Si je perds, c’est à cause de moi. Là, Lilian ne fait pas vraiment une erreur, c’est moi qui ne vérifie pas. C’est une mauvaise vérification, une mauvaise gestion. Il n’est pas fautif et je ne peux pas en vouloir à Lilian, c’est mon petit frère.

Etes-vous prêt pour la nouvelle vie qui vous attend ?

Personne n’est prêt. Ça change vraiment toute ta vie et la perception que les autres ont de ta vie. Je suis quelqu’un qui n’aime pas décevoir et se met déjà une pression énorme au quotidien. Mais mon compagnon me stabilise. Je n’avais pas imaginé l’ampleur que ça prendrait. J’ai besoin de quelques jours pour faire un pas en arrière – ce que je n’ai jamais fait – pour comprendre et choisir la meilleure direction qui va me donner le plus de bonheur. Aujourd’hui, j’ai envie d’une seule chose, c’est de continuer à être heureux.

Source: Lire L’Article Complet