INTERVIEW. Cyprien (The Voice) touché par la Covid-19 : "J’ai gardé de grosses séquelles"

Après sa battle face à Elise, Cyprien a été gardé par sa coach Amel Bent. Mais le parcours du jeune homme a été perturbé par la Covid-19. Entretien.

Télé Star : Vous êtes rentré à Toulouse après les auditions à l’aveugle de The Voice

Cyprien : Je suis rentré chez moi, j’ai revu ma femme et mes enfants, ça m’a fait un bien fou. Il a fallu préparer les battles mais tout ne s’est pas passé comme prévu. J’avais un peu d’appréhension car j’ai dû les faire de chez moi en visio avec Elise et Amel Bent.

Vous avez en effet été touché par la Covid-19…

Ce n’était pas la première fois. J’ai failli rater les auditions à l’aveugle à cause de ça aussi car j’avais été testé positif. Je suis passé le dernier jour de tournage des auditions et j’avais été testé négatif seulement la veille. Pour les battles c’était pareil. Il a fallu que je reste chez moi. J’ai raté la rencontre avec Amel et c’est au moment même de la battle que je me suis laissé porté.

Quels ont été vos symptômes ?

La première fois j’ai eu un éta grippal, des courbatures, des frissons, la fièvre, la toux, le rhume… Quatre jours après m’être fait testé j’ai aussi eu une perte du goût et de l’odorat. Mais ensuite, tout est parti. Par contre j’ai gardé de grosses séquelles dont des problèmes de respiration : j’avais le souffle coupé, une énorme fatigue… J’étais affaibli aux battles même si j’en sortais.

Redoutiez-vous de ne pas pouvoir continuer l’aventure ?

Evidément, comme c’était la deuxième fois. J‘avais l’impression que le sort s’acharnait sur moi. Forcément ce genre de questionnement arrive. J’avais beaucoup d’inquiétude et finalement j’ai été négatif les deux fois.

Comment avez-vous alors géré les coachings avec Amel Bent et Elise ?

On a beaucoup échangé avec Amel et les co-coachs, c’était super d’avoir Vitaa et Slimane.

Qu’avez-vous pensé du choix de votre chanson ?

Je ne m’y attendais pas. De toute façon tout ce qui m’arrive est surprenant. Avec le recul c’était une bonne surprise parce que c’est une chanson qui fait rêver Histoire éternelle de La Belle et la bête. Le message était exactement celui que je veux véhiculer dans The Voice : un partage, de l’harmonie, de l’amour… C’est important dans cette période de rappeler qu’il y a du positif.

Vous attiendez-vous à être sauvé par votre coach ?

Encore une fois, non. Je me préparais à faire mon discours d’au revoir et de remerciements… Elle a beaucoup de talent et notre moment était intense. Je suis quand même content du résultar !

Comment envisagez-vous la suite de l’aventure ?

Je vais me battre pour donner le meilleur de moi-même et que ma coach soit fière de moi.

Source: Lire L’Article Complet