INTERVIEW. Sébastien (Koh-Lanta : Les 4 Terres) éliminé : "Fabrice aurait fait la même chose à ma place"

Sébastien a été éliminé de l’aventure Koh-Lanta : Les 4 Terres, ce vendredi 9 octobre. L’Ardéchois se confie à Télé Star et revient sur sa stratégie d’envisager de voter contre Fabrice, son principal allié.

Télé Star : Regrettez-vous d’avoir envisagé de voter contre votre ami, Fabrice ?

Sébastien : Non. C’était une option qui s’imposait. Sur le camp, il y avait des alliances très visibles entre l’ancienne équipe de l’Est et Brice. Mes deux seules issues étaient les suivantes : voter au mérite et soumettre le nom de Marie-France ou voter Fabrice pour que les trois hommes rouges affrontent les trois hommes jaunes sans se cacher derrière les boules noires.

Vous avez finalement voté contre Marie-France. Pourquoi ne pas avoir poussé votre stratégie jusqu’au bout ?

J’ai préféré l’option humaine à l’option stratégique. Je vais être honnête avec vous, j’étais dans un entonnoir. Fabrice est quelqu’un qui défend les mêmes valeurs que moi. Cette complicité était pour moi la meilleure des stratégies.

Avez-vous reparlé de cet épisode avec Fabrice ?

Fabrice ne m’en veut pas ! Nous nous côtoyons assez fréquemment. Il a une maison secondaire en Ardèche. Nous nous voyons souvent. Il ne faut pas oublier que Koh-Lanta, c’est un jeu. Ce n’est pas la vie réelle. Fabrice l’a très bien compris. Il aurait fait la même chose à ma place.

Dans l’équipe du Sud, de qui étiez-vous le plus proche ?

Ava ! C’est ma petite sœur d’aventure. C’est la personne avec qui j’ai fait mon aventure du premier au dernier jour. Avec Fabrice, elle a des valeurs qui me correspondent. La valeur travail est importante dans son mode de fonctionnement.

Qu’avez-vous trouvé le plus dur pendant cette aventure ?

Physiquement, c’est la faim entre le troisième et le sixième jour, en attendant que l’estomac comprenne qu’il doit faire face à une pénurie. Nous avons eu le feu assez rapidement et ça demande beaucoup d’énergie de l’entretenir également. Psychologiquement, c’est le manque des proches. Je suis papa de deux petites filles de 12 et 7 ans. Je suis séparé de la maman depuis un an mais ça se passe très bien. Je me suis noyé dans la vie sur le camp pour ne pas trop y penser.

Quel message souhaitez-vous transmettre à vos filles qui vous regardent à la télévision ?

Je veux leur montrer que leur papa est un vrai papa, qui gueule peut-être beaucoup mais qui a un gros cœur. Quand on a envie de faire quelque chose, on peut le faire. Et puis, sur la vie sur le camp, je voulais leur montrer que leur papa était actif, qu’il ne passait pas des heures sur le sable à bronzer.

Source: Lire L’Article Complet