“J’ai une arme avec moi” : les terribles révélations de Matthieu Delormeau, menacé de mort

En marge des révélations de harcèlement dont est victime Grace Kelly, Matthieu Delormeau a avoué avoir toujours une arme avec lui, sur le plateau de Touche pas à mon poste ce mercredi 24 novembre. 

C’est le très mauvais côté des réseaux sociaux. Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste ce mercredi 24 décembre, Grace Kelly, la présentatrice de Face à l’info (CNews), est revenue sur les messages de haine et le harcèlement qu’elle recevait constamment sur Twitter et Instagram. Les confidences de la journaliste menacée de mort ont directement fait réagir Matthieu Delormeau, également très atteint par ce fléau moderne. Il faut dire que le chroniqueur de Cyril Hanouna avait quitté l’émission lors du mois de septembre dernier après avoir été trop critiqué sur les réseaux sociaux, chose qu’il n’a pas du tout supporté.

De retour dans Touche pas à mon poste, tout n’est évidemment pas oublié. Victime d’homophobie, Matthieu Delormeau a, ces derniers mois, été vivement critiqué par les internautes à cause de ses prises de position "sur les gilets jaunes ou même Bilal Hassani". Et cela, il a dû mal à passer outre : "La violence que ça crée est hallucinante, ça change complètement la vie", a déclaré le chroniqueur ce mercredi. Constamment menacé et harcelé, le chroniqueur vit avec "un sentiment de peur" qui ne facilite pas son quotidien…

Matthieu Delormeau : "Je vis dans une espèce de terreur"

"Je vis dans une espèce de terreur qui n’existait pas du tout avant", a-t-il déclaré, avant de détailler ses propos. Il faut dire que Matthieu Delormeau a pris de vilaines habitudes : faire plusieurs fois le tour de son domicile pour s’assurer que personne ne l’a suivi ou encore vérifier les portes du parking dans lequel il gare sa voiture. Et le chroniqueur a également lâché un lourd secret : "Dans ma voiture, j’ai un taser, une gazeuse… Mais ce n’est pas moi, je ne sais même pas me servir de ça, je pense que je n’oserais même pas, je vais paniquer. Mais oui, j’ai une arme avec moi, tout le temps…". Une chose dont il se serait bien passé.

Source: Lire L’Article Complet