"Je ne suis pas complotiste, mais…" : Laurent Ruquier fustigé sur Twitter après ses critiques envers les mesures sanitaires

Laurent Ruquier a revendiqué son droit de pas être d’accord avec les “incohérences” du gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire, sans avoir à être accusé de complotisme ou d’extrémisme dans “On est en direct” sur France 2 ce samedi 9 janvier.

Ce samedi 9 janvier dans On est en direct sur France 2 en deuxième partie de soirée, Laurent Ruquier recevait la chercheuse et infectiologue Karine Lacombe. L’animateur en a profité pour lui dire tout ce qu’il pensait de l’ampleur des restrictions sanitaires et de son avenir proche qui ne se présente pas vraiment meilleur. “Les français n’en peuvent plus. (…) Je ne parle pas égoïstement. Je fais partie de ces gens privilégiés qui peuvent continuer à faire de la radio tous les jours et de la télévision une fois par semaine. Je n’ai aucun problème ! Ce n’est pas à moi que je pense, je pense à tous ceux qui ne peuvent pas travailler“, a-t-il déclaré. 

À lire également

Michel Cymès : Le médecin déplore en avoir “pris plein la gueule sans vraiment comprendre pourquoi”

Vous avez été insultée de façon lamentable et je vous soutiendrai toujours dans ces cas-là. Mais je ne suis pas toujours d’accord avec ce que vous dites. Vous, les médecins et la stratégie du ministère de la Santé. Mais après tout, j’ai le droit ! Je ne suis pas pour autant complotiste, et encore moins extrémiste, je vous rassure. Si demain, j’ai la possibilité de me faire vacciner, si ça peut sauver des vies, je n’ai aucun problème avec ça. Je me fait déjà vacciner contre la grippe tous les ans. Ce n’et pas parce qu’on n’est pas d’accord sur la façon dont le gouvernement peut parfois prendre des décisions incohérentes qu’on est complotiste ou extrémiste. Il y a un vrai débat qu’on pourrait avoir et qu’on n’ose pas avoir“, a ajouté Laurent Ruquier qui, prenant soin de toujours mesurer ses propos et de les baser sur des faits, a laissé de moins en moins de temps de parole à son invitée au fut et à mesure de l’interview.

À lire également

Benjamin Biolay dépité après les nouvelles annonces du Gouvernement

Je réponds que cette pandémie ne tue pas que les personnes âgées. (…) Une société qui ne prend pas soin de ses aînés est une société qui se meurt et qui n’a plus de valeurs. (…) Le fait que certaines personnes ne puissent pas avoir accès au soin parce que des hôpitaux sont saturés, on n’en a peut-être pas assez parlé. On sait aussi qu’une fois qu’on a été infectés, beaucoup d’entre nous gardent des symptômes qui durent longtemps. Certains n’ont pas repris le travail. Il y a un impact qui est beaucoup plus important que simplement le nombre de morts de plus de 80 ans“, a rétorqué Karine Lacombe, qui a encouragé Laurent Ruquier à accepter la dure “vérité” de la situation. Ce dernier, cependant, est déterminé à revendiquer son droit d’être “optimiste“, de porter davantage d’importance au taux de survie qui est de 99.965% en France parmi les personnes testées positives à la Covid-19. Le présentateur a également porté la faute à de nombreuses reprises sur le gouvernement, qui n’a pas suffisamment financé le système de santé national ces dernières années. “On accuse le gouvernement français, mais c’est pareil partout“, a cependant concédé Laurent Ruquier.

À lire également

Laurent Ruquier tacle les « conneries » lancées par Bigard

Enfin, il a rappelé qu’avant la pandémie, la France connaissait en moyenne 1600 décès journaliers. “Pourquoi je devrais plus m’intéresser aux 200 ou 300 morts du Covid par jour qu’aux 1300 autres morts ?“, a demandé l’animateur de France 2 à Karine Lacombe, qui a repris ses arguments précédents, semblant surprise qu’ils ne soient pas suffisamment convaincants aux yeux de son interlocuteur, qui a préféré laisser Philippe Besson intervenir pour décrire la tristesse du quotidien sans culture et sans sociabilité. Les internautes ont eux aussi étonnés, mais leur réaction a été beaucoup plus virulente. Alors que Laurent Ruquier déplorait justement plusieurs fois dans son émission son impossibilité de donner son point de vue publiquement sans être insulté ou des messages tels que “Si vous l’attrapez, j’espère que vous mourrez“, les internautes ont tout de même été pris de colère après ce coup de gueule, qui est encore ce dimanche midi l’un des sujets les plus commentés sur le réseau social. Une séquence à revoir en replay ici.

On est en direct a réuni 935 000 téléspectateurs, soit 14.7% sur France 2 ce samedi 9 janvier d’après Médiamétrie.

#CoronavirusFrance #Covid19#OEED

Ce soir chez #Ruquier on se demande pourquoi tant de restrictions pour si peu de morts sans comprendre qu’avec moins de restrictions il y aurait beaucoup plus de morts. pic.twitter.com/HzjX4va6M8

Je trouve affligeant @ruquierofficiel qui dit des enormités sur la #COVID19 . Oublier ce que sont les sequelles de celles et ceux qui ne meurent pas, les mois de souffrance. Croire que passer en réa c’est le Club Med. Et ses potes en plateau qui pleurent leur petit confort

ruquier qui a demandé hier soir a karine lacombe pourquoi elle ne voit pas raoult, qu’elle devrait entre scientifiques bla bla , raoult qui a mis la vie des gens en danger en disant que la contamination n’est pas aéroporté entre autre , je ne décolère pas #OEED

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet