La Youtubeuse MavaChou témoigne avant sa mort dans « Sept à Huit » sur TF1

Le 22 décembre dernier, la YouTubeuse MavaChou, de son vrai Maëva Frossard et mère de quatre enfants, s’est suicidée. Le jour même,
une plainte avait été déposée au nom de Maëva et de son nouveau conjoint pour harcèlement moral et provocation au suicide contre son ex-mari et contre X, avait expliqué Me Stéphane Giuranna, avocat à Epinal. Deux semaines avant encore, elle accordait une interview à l’émission Sept à Huit sur TF1 pour parler des chaînes familiales sur YouTube mais également le cyberharcèlement dont elle était victime. Avec l’accord de la famille, son témoignage a été diffusé dimanche soir.

« J’en suis venue à vouloir cesser de vivre »

« C’est une vague et c’est incontrôlable. C’est finalement indélébile. Internet, c’est indélébile, raconte MavaChou à la caméra, après avoir lu plusieurs commentaires haineux, parfois jusqu’à 1.000, qu’elle peut recevoir chaque jour. Quand on tapera mon nom, on pourra toujours retrouver ça. c’est dégueulasse, je n’ai pas d’autres mots, je suis désolée. »

La maman de 32 ans évoque aussi ses tentatives de suicide : « J’en suis venue à vouloir cesser de vivre. On abandonne en fait, si je suis un monstre, alors je m’en vais ». Et pointe la responsabilité de son ex-mari mais également des internautes : « Comment on peut ne pas se mettre à la place des gens, comment on peut participer à ça ? Pour moi, c’est impensable. J’aimerais qu’il y ait un exemple, et cet exemple ça sera mon ex-mari pour que tous ceux qui gravitent autour se disent « on a dépassé les limites » et qu’ils aient une prise de conscience. C’est peut-être une aiguille dans une botte de foin mais dans ma vie à moi, c’est énorme ».

Source: Lire L’Article Complet