Laurent Ruquier prolongé, Thierry Ardisson testé, Cyril Féraud promu… Découvrez les choix forts de France 2 !

Dans les colonnes du Parisien, le numéro 2 de France Télévision détaille les changements qui seront opérés d’ici quelques semaines. Et ça bouge sur le service public.

Ca bouge à France Télévisions ! Comme les autres chaînes, la rentrée de France Télé avait été repoussée à cause de la pandémie de coronavirus. D’ici les mois de décembre et janvier, les téléspectateurs de la 2, la 3 et les autres chaînes du groupe vont connaître plusieurs changements. Dans un long entretien accordé au Parisien ce samedi 21 novembre, le numéro 2 du groupe dévoile les projets du service public. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont très nombreux. D’abord l’arrivée d’un visage bien connu : celui de Thierry Ardisson. Après avoir quitté C8 avec perte et fracas, l’ex-présentateur de Salut les terriens va donc arriver sur le service public avec une toute nouvelle émission. "Thierry est très créatif et a un énorme potentiel en tant que producteur", se réjouit Stéphane Sitbon-Gomez, le nouveau directeur des programmes et des antennes. Comme lui, plusieurs autres devraient venir garnir le vivier d’animateurs. Il y a également ceux qui restent dans le groupe… mais changent de crémerie. C’est notamment le cas de Cyril Féraud, qui perd l’animation de Personne n’y avait pensé puisque l’émission s’arrête.

L’animateur va en revanche présenter un tout nouveau jeu, le Grand concours des régions sur France 3 "et peut-être d’autres divertissements populaires sur France 2, prévient le numéro 2 dans les colonnes du Parisien. On ne raisonne plus par chaîne, comme dans l’ancien monde, mais de façon transversale." Comme lui, Daphné Bürki va également devoir dit adieu à Je t’aime etc. puisque les après-midi de France 2 vont laisser davantage de place à Faustine Bollaert et Ca commence aujourd’hui et Sophie Davant, qui bat toujours des recors avec Affaire conclue. L’épouse de Maxime Chattam, en bonne forme d’audiences, va pouvoir animer plusieurs primes de La boîte à secrets. Quant à Daphné Bürki, "nous avons d’autres pistes en prime pour elle, prévient Stéphane Sitbon-Gomez. tout comme pour Laurence Boccolini", qui est arrivée sur France 2 il y a quelques mois.

Des primes événements

Il y a ensuite les incontournables. Laurent Ruquier, qui a dit adieu à On n’est pas couché il y a quelques mois, va continuer d’animer sa nouvelle émission, On est en direct. "On a confiance en Laurent", assure le numéro 2 de France Télévisions. Et Michel Drucker, en convalescence après une lourde opération cardiaque, va garder ses émissions sur la Deux. "Michel est un point central de notre offre, un pilier. Avec 50 ans de carrière, il porte la chaîne et fait partie de ses animateurs qui sont plus forts que leurs émissions", s’enthousiasme-t-il auprès du Parisien, ajoutant qu’il devrait revenir d’ici le mois de février prochain. De plus, Jean-Marc-Généreux sera de retour avec Spectaculaire et Hugo Clément bascule sur France 5 avec Sur le front.

Numéro 2 du service public depuis septembre, il compte bien donner un coup de fouet aux chaînes. Pour ce faire, il prévoit un "prime événementiel" sur l’environnement "sans culpabiliser ni dénoncer" mais aussi plusieurs primes spéciaux comme Eurovision France, c’est vous qui décidez, présenté par Stéphane Bern et un repositionnement de Thalassa. Pour fêter la fin de l’année et la nouvelle grille, France Télé "veut mettre le paquet", selon Le Parisien et diffusera de nouveaux numéros de Boyarland. Le 24 décembre prochain, la chaîne proposera un Noël solidaire au bénéfice du secours populaire. Quant à la soirée de la Saint-Sylvestre, les téléspectateurs pourront la passer devant Versailles sur son 31, une "fête populaire où les héros du quotidien seront mis en avant", présentée par Stéphane Bern. De quoi finir l’année en beauté.

Source: Lire L’Article Complet