Love Actually : "ringard", "merdique"… Une des actrices critique le film

Invitée d’un podcast, la comédienne Lulu Popplewell, qui jouait la petite Daisy, a qualifié le film “Love Actually” de “ringard” et “merdique”… Elle s’est ensuite exprimée sur Twitter pour dire qu’elle plaisantait et en gardait un bon souvenir.

Peut-on considérer la comédie romantique Love Actually, sortie au début des années 2000, comme “ringarde” et “merdique” ? Invitée d’un podcast portant le nom d’Almost Famous, l’une des jeunes actrices du film s’est un peu lâchée au micro, expliquant que le film avait “très mal vieilli“. Lulu Popplewell, qui jouait la petite Daisy, la fille d’Emma Thompson et Alan Rickman, a eu des mots très cash sur le film, mais très vraisemblablement dits sur le ton de l’humour !

Je trouve que ça a très mal vieilli, a-t-elle lancé.Toutes les femmes sont des sortes d’objets un peu passifs. (…) Et si vous le revoyez aujourd’hui, ce n’est vraiment pas génial. Il faut se souvenir que [le réalisateur] Richard Curtis l’a fait dans le contexte de cette époque [des années 2000]. Par contre, je ne sais pas comment il s’explique sur ses projets les plus récents.”

Elle ajoute qu’elle trouve le film “ringard“, nuançant ensuite ses propos en disant qu’elle “ne regrette absolument pas” y avoir figuré. “Pour parler de manière un peu soft, je trouve que c’est un film merdique. Mais je suis contente que les gens aiment ça.” 

Ces propos tenus lors d’une discussion au long cours au sein d’un podcast ont ensuite été mis en avant dans les colonnes du journal Metro UK, qui leur a donné beaucoup d’ampleur. La comédienne s’est donc expliquée sur Twitter pour minimiser la portée de ses propos :

Des mots que j’ai prononcé sur le ton de l’humour ont été sortis de leur contexte dans Metro UK aujourd’hui. Love Actually était une belle expérience. Je n’ai à vrai dire pas de mauvaises pensées sur le film. Ce podcast était léger. Hugh Grant était généreux. Ignorez ce non-journalisme. Je n’ai rien demandé“.

Words I jokingly said on a podcast being taken out of context in the @MetroUK today. Love actually was a nice experience. I don’t actually have strong opinions on the film. The pod was lighthearted. Hugh Grant was kind. Ignore this weird not-news journalism, I didn’t ask for it.

Love Actually avait rassemblé près d’un million de spectateurs en France lors de sa sortie en 2003. Il a connu une belle carrière internationale.

Faux Raccord – Les meilleures gaffes des comédies romantiques

  • Pas en mon nom ! Bande-annonce VF

    Allocine

  • Last Words Bande-annonce VO

    Allocine

  • Miss Bande-annonce VF

    Allocine

  • Michel-Ange Bande-annonce VO

    Allocine

  • Desperado Bande-annonce VO

    Allocine

  • Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar Bande-annonce (2) VO

    Allocine

  • La Flamme – saison 1 Bande-annonce VF

    Allocine

  • Le Chien qui a sauvé Noël Bande-annonce VO

    Allocine

  • Mariage chez les Bodin's Bande-annonce VF

    Allocine

  • Les Gardiens de la Galaxie 2 Bande-annonce VO

    Allocine

  • Faux Raccord N°22 – "Piège de Cristal"

    Allocine

  • Spy game, jeu d'espions Bande-annonce VO

    Allocine


  • Pas en mon nom ! Bande-annonce VF
    Souvent, en France, lorsque les conflits reprennent au Proche-Orient, les personnes d’origine juive sont appelées à soutenir inconditionnellement l’Etat d’Israël. Pourtant, un certain nombre d’entre elles, comme moi, refusent de s’enfermer dans cette assignation communautaire, tout en craignant le développement de l’antisémitisme. C’est pourquoi, je suis allé à leur rencontre…


    Allocine


  • Last Words Bande-annonce VO
    Adaptation de Mes derniers mots de Santiago Amigorena.

    En 2085, la Terre n’est plus qu’un immense désert. Les derniers survivants se rejoignent à Athènes, appelés par un ultime espoir…
    Et si l’Humanité parvenait à trouver la plénitude alors même que tout s’écroule et qu’elle est condamnée ?
    L’histoire étonnante de la fin du monde, vécue de manière tendre et joyeuse, par les cinq derniers êtres humains.


    Allocine


  • Miss Bande-annonce VF
    Alex, petit garçon gracieux de 9 ans qui navigue joyeusement entre les genres, a un rêve : être un jour élu Miss France. 15 ans plus tard, Alex a perdu ses parents et sa confiance en lui et stagne dans une vie monotone. Une rencontre imprévue va réveiller ce rêve oublié. Alex décide alors de concourir à Miss France en cachant son identité de garçon. Beauté, excellence, camaraderie… Au gré des étapes d’un concours sans merci, aidé par une famille de cœur haute en couleurs, Alex va partir à la conquête du titre, de sa féminité et surtout, de lui-même…


    Allocine

VIDÉO SUIVANTE

Source: Lire L’Article Complet