"Luca", le nouveau Pixar qui sent bon l'Italie, les vacances et la tolérance

Deuxième long métrage Pixar sacrifié après Soul, Luca aura lui aussi été privé de cinéma par la crise sanitaire. Il avait pourtant prévu de rayonner sur le box-office comme tout film d’animation qui sort avant les vacances d’été, mais c’est bien sur Disney+ qu’il faudra se connecter pour voyager en Italie.

L’action se situe à Porto Rosso, petite ville de la Riviera italienne directement inspirée des cinq villages des Cinque Terre. On y retrouve les fameuses maisons colorées, les petits ports de pêche et leurs bateaux typiques, les trattorias et les Vespa. Un cadre idéal pour raconter l’histoire du jeune Luca, un “monstre marin” plus punk qu’effrayant, qui vit avec ses parents, tétanisés à l’idée qu’il s’approche de la côte. Il faut dire que ces créatures dont la légende hante les environs sont chassées par les hommes depuis des générations.

Un trio malicieux

Le jeune garçon vit une existence de berger, dirigeant une horde de poissons-moutons aussi simplets qu’ennuyeux. Sa routine quotidienne se voit bouleversée le jour où des objets appartenant aux hommes tombent au fond de la mer. Curieux, il se met à les observer et croise Alberto, un autre jeune monstre marin qui va bien entendu l’attirer sur la terre ferme. Et là, surprise : les deux garçons prennent une forme humaine, prêts à explorer le monde et rêvant de liberté. 

“Luca”, un film réalisé par Enrico Casarosa, avec les voix de Aloïs Le Labourier Tiêu, Matt Mouredon. 1h40. Exclusivement sur Disney+

Source: Lire L’Article Complet