My Son : Un drame policier prenant porté par James McAvoy et Claire Foy, notre critique

Attendu dès aujourd’hui dans les salles obscures françaises, My Son retrace la disparition du jeune Ethan et la quête de ses parents pour le retrouver. Un drame policier prenant porté par James McAvoy et Claire Foy. 

Il y a plusieurs semaines, nous vous dévoilions la bande-annonce de My Son avec James McAvoy et Claire Foy. Réalisé par Christian Carion, le film raconte l’histoire d’Edmond Murray qui à la suite de la disparition de son fils, âgé de 8 ans, décide de se lancer corps et âme à sa recherche, aux côtés de son ex-femme, Joan. Remake écossais du film français Mon Garçon (2017) porté par Guillaume Canet et Mélanie Laurent, My Son reprend les éléments classiques du thriller policier pour nous embarquer au cœur de cette famille dysfonctionnelle, des années après le divorce des parents.

Ici, le drame ainsi que les enjeux liés à la disparition d’Ethan sont mis au service d’un film émouvant. L’absence du père, la nouvelle vie de la mère et le sentiment d’exclusion du jeune garçon seront autant de sujets abordés à travers le long-métrage. L’enlèvement de leur fils deviendra le point de départ d’une introspection inattendue pour les parents et notamment pour le personnage de James McAvoy qui se retrouvera confronté à ses fautes. L’acteur écossais livre d’ailleurs une prestation épatante. Il faut dire que l’exercice n’était pas simple puisque le comédien a dû improviser chacune des scènes sans savoir ce que le scénario réservait aux personnages.

Face à lui, une Claire Foy saisissante, rognée par la culpabilité et la tristesse d’une mère qui a perdu son enfant. Néanmoins, malgré leur peine, nos personnages vont faire preuve d’une force inédite afin de retrouver leur fils. Après avoir été lâchés par le système, ils vont se battre corps et âme pour le retrouver, quitte à faire preuve d’une violence extrême. Cette appréhension est particulièrement intéressante, d’autant plus que le film multiplie les fausses pistes. Un élément qui aura pour effet de nous immerger dans la crainte, la folie et l’enquête de nos héros, à mesure que l’on découvre avec eux la vérité.

Cet équilibre entre drame familial et le film policer fonctionne parfaitement. Bien que plusieurs éléments manquent de surprise, le film de Christian Carion ne tombe jamais dans l’exagération. Là où le personnage de James McAvoy pourrait être assimilé à Liam Neeson dans Taken, en raison de son aspect vengeur, l’acteur écossais le fait avec une sensibilité inédite tandis que Claire Foy livrera le portrait d’une mère forte. Leur alchimie sera d’ailleurs l’un des points forts du long-métrage. Ils dévoileront chacun une panoplie de jeu passionnante qui évoluera en fonction des genres dépeints dans l’histoire. A côté de cela, l’ambiance sombre d’une Ecosse presque poisseuse sera une façon de nous plonger une fois de plus dans la brutalité du récit.

Ceci étant dit, My Son comporte quelques faiblesses notamment en termes de scénario. Malgré son ADN policier, force est de constater que l’intrigue autour de la disparition d’Ethan semble plus faible que le drame familial dépeint dans le film. On aurait préféré que les enjeux soient plus cruciaux et que le long-métrage nous offre une dose de suspense plus travaillée. My Son n’en reste pas moins prenant et émouvant. Un mélange des genres exécuté avec brio tant par le réalisateur que ses acteurs. Dans une autre actualité mais pour rester dans le drame, on vous conseille de jeter un œil à notre critique de The Many Saints of Newark, le prequel cinématographique des Soprano, également disponible aujourd’hui en salles !

  • L’interprétation de James McAvoy et de Claire Foy
  • L’improvisation 
  • L’ambiance et les décors 
  • Les possibilités de jeu
  • Le manque de surprise
  • Les faiblesses de l’aspect policier

Conclusion





Remake écossais du film français, Mon Garçon, My Son retrace le parcours d’Edmond et Joan Murray alors qu’ils tenteront de retrouver leur fils Ethan. Le duo formé par James McAvoy et Claire Foy nous offre une prestation saisissante alors que le film oscille entre drame et thriller policier. Un mélange des styles immersif, malgré quelques faiblesses, que l’on vous conseille de découvrir sur grand écran !

Source: Lire L’Article Complet