Nathalie Levy (En aparté) : "Je m’éloigne de l’info pour aller vers l’humain"

Passée par BFMTV, Nathalie Levy ressuscite du lundi au vendredi à 20 h 30 sur Canal+ En aparté, émission culte qui avait été arrêtée en 2007.

Le principe d’En aparté, c’est d’interviewer une personnalité installée dans un appartement. Elle entend vos questions mais ne vous voit pas. Qu’est-ce qui vous a plu dans ce concept ?

Nathalie Levy : En aparté,c’est le Graal pour moi. Tout me plaît. C’est un rendez-vous élégant, on est dans la confidence, on a du temps. Les invités s’y livrent, se racontent, s’y révèlent. J’avais encore en tête les passages de Bashung, Vanessa Paradis… Et il y a, ce que la force de la voix peut emmener de fantasme, de douceur, de surprises pour l’invité. J’aime l’idée d’être dans l’ombre.

Laurence Ferrari a été pressentie. Comment êtes-vous arrivée sur ce projet ?

J’ai vu dans la presse que l’émission allait être relancée, j’ai tout arrêté. Je ne pouvais pas laisser passer cette opportunité. Or, je ne connaissais personne à Canal+ alors j’ai dû batailler pour trouver les bons contacts. (Elle sourit. ) J’ai fait plein d’entretiens. Ils n’étaient, à la base, pas du tout sensibles à mon profil.

C’est vrai que vous venez de l’info…

Oui, mais ça faisait longtemps que je voulais m’en détacher. Je m’éloigne de l’info pour aller vers l’humain, l’intime. J’ai amorcé le changement avec mon premier livre (Courage au cœur et sac à dos, publié aux éditions du Rocher, porte sur sa grand-mère et les aidants face au grand âge, ndlr).

Pascale Clark a fait savoir qu’elle regrettait de ne pas avoir été avertie. L’avez-vous rencontrée depuis ?

Je n’en ai pas eu l’occasion mais je serais curieuse. Quinze ans ont passé depuis l’arrêt, ça ne me paraît pas illégitime de reprendre l’émission. Je me sens juste comme la nouvelle passeuse. C’est grisant et ça fout les jetons aussi. (Elle rit. ) J’ai envie d’être à la hauteur du défi.

Avez-vous d’autres projets ?

Je fignole mon deuxième livre qui traite aussi de la transmission. J’ai interviewé une pléiade de personnalités qui me racontent leurs grands-parents. Et je travaille en parallèle à l’adaptation de mon premier livre en fiction. Elle sera produite par Christophe Dechavanne.

Source: Lire L’Article Complet