Non réouverture des cinémas : des projections organisées dans des églises !

Empêchés d’ouvrir leurs salles, des exploitants ont organisé hier des projections dans des églises en signe de contestation.

L’une des principales sources de tension dans le milieu culturel est l’ouverture des lieux de culte – qui sont des lieux clos recevant du public – tandis que les salles de spectacles doivent rester fermées. En signe de protestation, des cinémas ont organisé des projections dans des églises.

C’est notamment le cas du cinéma Lux de Caen qui a organisé une projection de Michel-Ange d’Andreï Konchalovsky dans l’église Vieux-Saint-Sauveur ce mercredi 16 décembre. Gautier Labrusse, le directeur du cinéma d’art et essai, précise : “Nous ne voulons pas opposer les lieux culturels et les lieux cultuels mais nous voulons marquer notre incompréhension.” La projection “proposée en solidarité avec toutes celles et tous ceux qui font vivre les arts et la culture” était réservée à la presse et aux professionnels du spectacle et du cinéma. Mais l’important pour le directeur du cinéma est surtout qu’elle ait lieu.

Ce dernier ajoute : “En décidant de ne pas rouvrir les théâtres, cinémas et musées, et en donnant la priorité aux commerces et aux lieux de culte, le Gouvernement offre la preuve de son dédain pour le secteur culturel qu’il tient artificiellement en vie à coup de perfusions financières et, en fragilisant les pratiques culturelles futures, maintient durablement dans un état végétatif. (…) Aujourd’hui, le Lux doit maintenir ses portes fermées, ses projecteurs éteints, ses salles et fauteuils vides, ses écrans en berne, tandis que l’église qui le jouxte est autorisée à rester ouverte pour y célébrer des cérémonies religieuses et permettre aux Français d’exercer leur liberté de culte, certes dans une jauge très limitée.

Non réouverture des cinémas : le monde de la culture exprime son mécontentement

  • Brooklyn Affairs Bande-annonce VO

    Allocine

  • La Doublure Bande-annonce VF

    Allocine

  • Baby Phone Bande-annonce VF

    Allocine

  • Lucky Luke Bande-annonce VF

    Allocine

  • Faux Raccord N°271 – Les gaffes et erreurs des Gardiens de la Galaxie

    Allocine

  • Aviez-vous remarqué ? Harry Potter à l'école des sorciers

    Allocine

  • Faux Raccord N°104 – Spéciale King Kong

    Allocine

  • Hurricane Bande-annonce VO

    Allocine

  • Madame Bovary Bande-annonce VF

    Allocine

  • Cycle Robert Enrico Bande-annonce

    Allocine

  • Coup de foudre à Noël Bande-annonce VF

    Allocine

  • Joyeux Noël Bande-annonce VF

    Allocine

  • Les soeurs fâchées Bande-annonce VF

    Allocine

  • La Baby-sitter de Noël Bande-annonce VO

    Allocine

  • Chicken Run Bande-annonce VF

    Allocine


  • Brooklyn Affairs Bande-annonce VO
    New York dans les années 1950. Lionel Essrog, détective privé souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette, enquête sur le meurtre de son mentor et unique ami Frank Minna. Grâce aux rares indices en sa possession et à son esprit obsessionnel, il découvre des secrets dont la révélation pourrait avoir des conséquences sur la ville de New York… Des clubs de jazz de Harlem aux taudis de Brooklyn, jusqu'aux quartiers chics de Manhattan, Lionel devra affronter l'homme le plus redoutable de la ville pour sauver l'honneur de son ami disparu. Et peut-être aussi la femme qui lui assurera son salut…


    Allocine


  • La Doublure Bande-annonce VF
    Surpris par un paparazzi avec Eléna, sa maîtresse, un top model superbe, le milliardaire Pierre Levasseur tente d'éviter un divorce sanglant en inventant un mensonge invraisemblable. Il profite de la présence sur la photo, d'un passant, François Pignon, pour affirmer à sa femme qu'Eléna n'est pas avec lui, mais avec Pignon.Pignon est voiturier. C'est un petit homme modeste. Levasseur, pour accréditer son mensonge, est obligé d'envoyer la trop belle Eléna vivre avec Pignon. Elena chez Pignon, c'est un oiseau de paradis dans un H.L.M. Et aussi une mine de situations.


    Allocine


  • Baby Phone Bande-annonce VF
    Au détour d’un dîner, les révélations faites à travers le baby-phone d’une chambre d’enfant  vont créer un véritable cataclysme au sein d’une famille et d’un groupe d’amis…


    Allocine

VIDÉO SUIVANTE

Mais le Lux n’est pas la seule salle à avoir organisé une projection dans un lieu de culte. C’était également le cas hier à Marseille où les cinémas La Baleine, Le Gyptis et Les Têtes de l’Art ont projeté le documentaire du journaliste et réalisateur marseillais Philippe Pujol, Péril sur la Ville, dans la Chapelle de l’Œuvre Jean Joseph Allemand, à un public limité à 30 personnes.

Bande-annonce de Michel-Ange

Source: Lire L’Article Complet