Pepita cible de commentaires sexistes et racistes dans Pyramide, les internautes outrés

Dans Canap95 ce mardi 30 mars, Etienne Carbonnier a permis aux téléspectateurs de revivre les moments forts de l’année 1995. L’occasion de retrouver Pepita dans Pyramide, et de constater que l’animatrice souffrait de nombreuses remarques sexistes et racistes. Des commentaires qui ont outré les téléspectateurs.

Pépita

Etienne Carbonnier

Ce mardi 30 mars sur TMC, Etienne Carbonnier a offert un retour vers le passé aux téléspectateurs. L’émission, baptisée Canap95, a été un véritable rendez-vous nostalgique pour les téléspectateurs. “On a l’idée de faire une émission sur les années 90 depuis un an. Mais c’était impossible de tout faire en une heure trente. On s’est donc concentrés sur cette année-là, avec une élection présidentielle, des mouvements sociaux, des tubes, des émissions cultes […] On montre les choses telles qu’elles se sont passées. Il fallait trouver le bon équilibre entre ceux qui disent que tout était mieux avant et ceux qui s’insurgent de tout. On juge une époque qui n’était pas la nôtre”, a expliqué le chroniqueur de Quotidien au Parisien ce 30 mars. Hier soir, les téléspectateurs ont donc pu redécouvrir les tubes de 1995, comme Fruit de la passion de Francky Vincent, ou encore le sketch sur Jacques Chirac trahi par Balladur et lâché par Nicolas Sarkozy, sans oublier la découverte de Lolo Ferrari dans Tout est possible de Jean-Marc Morandini.

« Rire ensemble »

Mais si les téléspectateurs ne devraient retenir qu’un moment de Canap95, c’est certainement les remarques les plus déplacées contre Pepita dans l’émission Pyramide, présentée par Patrice Laffont. Des commentaires sexistes parfois, comme lorsqu’elle disait qu’elle n’avait “pas de quoi s’asseoir” et qu’un candidat lui proposait ses genoux. Ou bien des remarques racistes, comme : “dans le noir ça vous changera”, ou “je peux avoir la même en blanc”. Etienne Carbonnier a également diffusé un extrait où l’on peut voir Pepita recevoir une carte postale avec un chimpanzé dessus. Nefertiti, la voix off de Pyramide, s’était alors exclamée : “Oh c’est vous en photo Pepit’”. “C’est à force de manger des bananes, voilà ce que ça fait”, avait répliqué un invité. Des réflexions que Pepita “subissait à chaque émission, mais à l’époque ça ne choquait personne”, a précisé Etienne Carbonnier.

Des remarques qui ont outré les internautes. “« Rire ensemble »… Pepita elle avait pas l’air de taper ses meilleures barres hein”, “Quand on voit ce type de vidéo on comprend mieux pourquoi des victimes de racismes préfèrent rester entre elles”, “Ces images sont très choquantes”, “Ça a beaucoup changé ???”, “La honte. En voyant ces images, je suis animé par le dégoût et l’envie de vomir”, ont réagi de nombreux téléspectateurs, choqués.

#Canap95 : Le jeu télévisé qui cartonnait, c'était "Pyramide", où Pepita distribuait les cadeaux aux gagnants. Et aujourd'hui, en revoyant les images, on se dit que ça devait pas être facile tous les jours pour elle… pic.twitter.com/WdAq85A2Fw

"Ouin ouin je suis choquée 😢😭 "à cet l’époque on avait pas à se justifier à chaque fois qu’on faisait des blagues osé, tout simplement car les gens savaient que ce n’étais pas pour provoquer ou faire du mal mais pour rire ensemble et vous, vous êtes en train de pourrir tout ça.

Quand on voit ce type de vidéo on comprend mieux pourquoi des victimes de racismes préfère rester entre elles
Surtout quand on voit que bcp ne se rendent pas compte que c'est de l'humour oppressif
L'humour c'est rire avec l'autre et pas rire de l'autre

Ces images sont très choquantes…
Mais je ne peux aussi que constater qu'à cette époque les gens se toléraient bien plus. Aujourd'hui dénoncer ces abus devraient rassembler les gens pour plus de respect et d'amitié… alors qu'au contraire on ne s'est jamais autant détesté…

#Canap95 : Le jeu télévisé qui cartonnait, c'était "Pyramide", où Pepita distribuait les cadeaux aux gagnants. Et aujourd'hui, en revoyant les images, on se dit que ça devait pas être facile tous les jours pour elle… pic.twitter.com/WdAq85A2Fw



Source: Lire L’Article Complet