Plus belle la vie : un hommage du feuilleton à Samuel Paty (VIDEO)

Dans l’épisode de Plus belle la vie diffusé mercredi 21 octobre, le feuilleton de France 3 a rendu hommage à Samuel Paty, un professeur assassiné vendredi 16 octobre par un islamiste. L’épisode s’est ainsi ouvert sur une séquence dans la salle des profs du lycée.

Mercredi 21 octobre, France 2 et TF1 ont retransmis la cérémonie d’hommage à Samuel Paty, un professeur assassiné vendredi 16 octobre par un islamiste. De son côté, France 3 a choisi d’introduire une séquence d’hommage au professeur au début de l’épisode de Plus belle la vie diffusé hier soir.

  • What's Up Spécial Fashion Weeks digitales : Best of des 5 meilleures vidéos

    Paris Mode TV (AFP)


  • What's Up Spécial Fashion Weeks digitales : Best of des 5 meilleures vidéos
    Suite à la crise sanitaire mondiale, certaines maisons de mode ont préféré présenter leurs collections sous un format digital.


    Paris Mode TV (AFP)

VIDÉO SUIVANTE

Plus belle la vie rend hommage à Samuel Paty

Le feuilleton quotidien de France 3, qui a vu l’une de ses comédiennes atteinte par le Covid, a pour habitude de s’adapter pour coller au plus près de l’actualité, souvent évoquée à travers ses personnages et ses intrigues. C’est ainsi que l’équipe de Plus belle la vie a tourné une séquence sobre mais dans laquelle l’émotion est palpable, pour rendre hommage à Samuel Paty, à qui Brigitte Macron a consacrée une lettre. Blanche (Cécilia Hornus) et Coralie (Coralie Audret) se trouvent dans la salle des profs du lycée et le proviseur, Claude Rochat (Charles Schneider), les rejoint.

Il lance ainsi : “Vous êtes là vous aussi ?” Ce à quoi Blanche répond :”Ah oui, la salle des profs c’est le meilleur endroit pour rendre hommage à Samuel Paty“. Coralie précise alors que “Nathan est prévenu, il ne va pas tarder à arriver“. “Ça va Claude ?“, demande Blanche. “J’arrête pas de penser que aurait pu arriver à l’un d’entre vous“, lui répond-il. Et elle d’ajouter : “C‘est sûr, j’ai donné un cours d’éducation civique sur la liberté d’expression il y a à peine deux semaines aux élèves“. Coralie lance alors que “C‘est pas le moment de lâcher“. Rochat de répondre : “Non surtout pas. On va continuer, pour nos enfants, pour la liberté d’expression, pour la liberté d’instruire. Je vous soutiendrai de toutes mes forces.” Il conclut ensuite avec ces mots : “Le métier de prof n’a jamais été aussi dur, mais jamais aussi nécessaire. Merci d’y croire encore. Merci Samuel Paty d’y avoir crû jusqu’au bout“.

Source: Lire L’Article Complet